OFF
ON
Boxed
Le Viniyoga, kesseksa ?

Le Viniyoga, kesseksa ?

On se perd parfois dans tous les styles de yoga proposés en Occident : Flow yoga, Ashtanga yoga, Iyengar yoga, Bikram yoga… Et le viniyoga, qu’est-ce ? Un type de yoga de plus ? Pour y répondre, revenons aux sources… 

Qu’est-ce que le yoga ?

D’un point de vue étymologique, yoga vient de la racine sanskrite « yug », qui signifie unir ou maîtriser et que l’on retrouve dans les mots joindre, conjugal ou encore joug…
Oui, mais unir quoi ? Le corps et l’esprit, pardi ! Maîtriser quoi ? Le mental ! Ce petit vélo qui s’agite constamment dans notre tête. C’est d’ailleurs ce qu’énonce un des tout premiers aphorismes des « Yoga Sutra », recueil rédigé par Patanjali aux alentours du IIe siècle avant Jésus-Christ :
« Yoga citta vritti nirodha » : Le yoga, arrêt des tourbillons de l’esprit. Le yoga a donc pour objectif premier de nous apporter relaxation, lâcher-prise et bien-être ; il vise l’harmonie entre le corps et l’esprit.

En outre, toute une philosophie est également accessible à ceux qui veulent aller plus loin : le yoga permet de se connecter au véritable moi profond, cette partie d’éternité qui nous relie au Tout. Pour les Hindous, le yoga a pour but d’atteindre le samadhi, un véritable état de plénitude, et de cesser le flux des réincarnations successives.

Une destination, mais plusieurs chemins

Le yoga n’exige pas que tous les individus suivent un même et unique chemin. Il existe de nombreuses voies et styles de yoga, liés aux différentes aspirations individuelles et aux divers aspects de notre nature. Ainsi, en Europe, le yoga passe souvent par les postures corporelles pour atteindre la sérénité : il s’agit du « Hatha Yoga ». Lorsqu’un pratiquant dit : « Je fais du Hatha Yoga », il ne nous apprend rien de bien particulier, sinon qu’il pratique du yoga physique. En Inde, il existe également le yoga de la connaissance (Jnana yoga), le yoga de la dévotion (Bhakti yoga), le yoga de l’action concrète (Karma yoga) ou le yoga royal (Raja yoga), d’autres façons d’atteindre cet état de plénitude.

Les asanas ou postures

Mais pourquoi diable passer par des postures ? Les postures agissent sur la respiration qui agit elle-même sur nos pensées, et réciproquement. Elles sont également gages d’une bonne santé ! Le yoga physique permet en effet d’acquérir entre autres force, souplesse, endurance, apaisement du feu digestif et concentration.
Résumons : en Occident, le yoga est davantage physique et il permet tout d’abord de se relaxer.

Le viniyoga

yoga2Alors, pourquoi tout un tas de styles de yoga physique différents comme l’Ashtanga, l’Iyengar, le Bikram ? Car il est possible de mettre l’accent sur différents types de mouvements effectués, sur la façon d’effectuer les mouvements ou encore sur l’environnement… Comme dit le proverbe : « C’est la diversité des fleurs qui fait un jardin ».
Et le viniyoga, dans tout cela ? Les pratiquants du viniyoga se rattachent à un yoga traditionnel indien, enseigné par Krishnamacharya (1888-1989) qui a lui-même appris le yoga au Tibet notamment ; ce yoga a été transmis par son fils Desikachar à Claude Maréchal, fondateur de l’école « étude et Transmission du Yoga » (ETY).

Le terme de viniyoga est emprunté à Patanjali. Au 6e aphorisme du IIIe livre, on peut lire : « Yoga soigneusement adapté à la personne » : il est dit qu’il est nécessaire d’adapter le yoga en fonction des caractéristiques du pratiquant, telles que l’âge, le sexe, la santé, la culture, la sensibilité, les aspirations… La devise du viniyoga peut donc se résumer ainsi : « Ce n’est pas le pratiquant qui doit s’adapter au yoga, mais le yoga qui s’adapte au pratiquant ». Ce n’est donc pas un type de yoga, car il n’a pas de coloration particulière : il s’agit d’un yoga holistique et personnalisé, qui peut même être thérapeutique.

Chez Naturyoga…

Le yoga que je propose s’inscrit dans cette voie. Il comprend bien évidemment des postures (asana) : debout, assises, couchées ou inversées. Chaque séance comporte des postures différentes, mais pendant 4 semaines, je fais travailler la même posture-cœur afin de garder un certain fil rouge.
La respiration est au cœur de la pratique : tous les mouvements sont coordonnés avec la respiration et celle-ci est particulière : il s’agit de la respiration ujayi, qui vise à ralentir le passage de l’air dans les voies respiratoires. Le souffle accompagne ainsi chaque posture de façon harmonieuse.
Une relaxation, un pranayama (respirations particulières), parfois un mantra (parole récitée) ou une méditation clôturent la séance.

Ce yoga est accessible à tout un chacun : ainsi j’enseigne tant à des adolescents qu’à des adultes de tout âge, tant à des personnes sportives que moins sportives.
J’essaye aussi de privilégier des petits groupes de maximum 7-8 personnes et dans un cadre agréable. La salle dans laquelle se donnent les cours se situe à Boitsfort et est très lumineuse : une baie vitrée donne sur un grand jardin ; au sol, il y a un plancher en bois chaleureux. Les tapis, coussins et couvertures sont fournis.
Bref, j’aime que mes élèves se sentent le mieux possible pendant la séance et puissent atteindre un état d’apaisement et de bien-être.
Lors de séances individuelles, un aspect thérapeutique peut être abordé.
Naturopathe, je propose également l’alliance de la naturopathie et du yoga pour un bien-être optimal.

En conclusion, fermeté et douceur, effort et confort sont les maîtres-mots de cette discipline millénaire. Envie de nous rejoindre ? Profitez de cette nouvelle année 2016 pour prendre soin de vous !

Ariane Dandoy

Naturyoga
Cours de yoga
Naturopathie
0477/55.56.07
info@naturyoga.biz
www.naturyoga.biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *