OFF
ON
Boxed
Dossier spécial « animaux », partie 3 : la phytothérapie

Dossier spécial « animaux », partie 3 : la phytothérapie

La phytothérapie

La phytothérapie recèle de nombreux atouts pour guérir beaucoup de pathologies. Elle traite non pas avec un seul principe actif comme l’allopathie mais avec un ensemble de substances dont la plante est constituée (le Totum). C’est ce qui permet une approche plus globale de la maladie. De plus, la plante étant  « un aliment », elle est mieux reconnue par l’organisme et mieux éliminée, à l’inverse de beaucoup de substances chimiques de synthèse qui s’accumulent dans l’organisme, présentant alors des effets toxiques ou allergiques appelés effets indésirables ou secondaires.

Souvent la phytothérapie soigne plus lentement car elle n’a pas une action antagoniste aussi agressive que les antibiotiques ou les  anti- douleurs, anti-inflammatoires… Elle stimule l’organisme pour l’amener vers la guérison.

Un traitement de drainage peut, en fonction de la durée de la maladie, prendre plusieurs semaines avant de rétablir l’équilibre qui permettra à l’organisme de guérir.

Mais il est très important, avant d’envisager tout traitement, d’obtenir un diagnostic précis de la part d’un vétérinaire. Car, contrairement aux idées reçues, un traitement inadapté par les plantes peut se révéler préjudiciable pour votre animal.

Instinct naturel

pets4Dans la nature, les animaux sauvages ont gardé intact leur instinct, et savent quelles plantes utiliser en fonction de leurs besoins. Nos animaux domestiques sont très souvent « dénaturés » par nos habitudes alimentaires et ce que nous leur donnons à manger (en grande majorité, des aliments industriels, donc pas naturels, et parfois très difficiles à digérer).

Lorsque votre chien ou votre chat mange très régulièrement du chiendent pour se faire vomir, il essaye de soigner une surcharge digestive, mais n’y arrivera pas si ses maîtres ne modifient pas le contenu de son assiette. D’autres par contre en mangent régulièrement sans se faire vomir : ceux-là manquent simplement de légumes verts ou de fibres.

Les traitements en phytothérapie sont administrés principalement sous forme de gélules de plantes standardisées mélangées dans la nourriture. Cette forme galénique est simple à administrer et permet d’avoir un dosage précis et constant. Les teintures-mères contenant de l’alcool sont parfois plus délicates à administrer chez les chats.

Dominique Poskin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *