OFF
ON
Boxed
Remède naturel en cas de troubles du retour d’âge

Remède naturel en cas de troubles du retour d’âge

La ménopause apparaît en moyenne vers l’âge de 50 ans chez la femme. Les règles cessent et la production d’hormones se met en veilleuse. Un nouvel équilibre s’instaure et dans la période autour de la ménopause ou
« périménopause », des symptômes désagréables peuvent apparaître. Quels remèdes naturels aident dans ce cas ?

La ménopause n’est pas un processus pathologique qui marque la fin de la jeunesse et de la sexualité, mais au contraire, le début d’une vie nouvelle et significative. Hélas, des troubles du retour d’âge peuvent alors se produire tels que : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, sécheresse et démangeaisons vaginales, problèmes de la vessie, sautes d’humeur, anxiété, baisse de libido, insomnie, palpitations et fatigue. Cela est dû en grande partie à la baisse relativement soudaine de certaines hormones féminines, les œstrogènes. Cet événement accélère également les processus d’ostéoporose (perte osseuse) et d’athérosclérose (durcissement des artères).

Synergie

Une synergie d’extraits scientifiquement étudiés de houblon et d’écorce de pin maritime est très utile pour bien traverser la ménopause.

Des phytœstrogènes extraits du houblon

Heureusement, la baisse du niveau d’œstrogènes peut être absorbée par des substances végétales naturelles avec un effet œstrogène léger et en toute sécurité : les soi-disant « phytœstrogènes ». Les extraits de houblon (Humulus Lupulus) en sont particulièrement une bonne source. Ainsi, une étude a démontré qu’un extrait de houblon standardisé chez les femmes présentant des troubles de retour d’âge conduit après seulement six semaines à une baisse significative des symptômes de la ménopause avec trois fois moins de bouffées de chaleur et deux fois moins de sueurs nocturnes, par rapport aux femmes qui ont reçu un placebo. Le confort de vie global était également amélioré avec le houblon avec moins d’insomnie, d’irritabilité et de palpitations. Il existe d’ailleurs encore d’autres plantes avec des phytœstrogènes qui peuvent être utilisées au retour d’âge : en particulier le soja (isoflavones), le trèfle rouge, l’actée à grappes noires, la sauge sclarée et le fénugrec.

Maintenir des os solides

Il n’est pas secret qu’après la ménopause, l’ostéoporose augmente souvent fortement à cause de la perte d’œstrogènes. C’est pourquoi, on peut se réjouir du fait que les études animales démontrent que l’extrait de houblon mentionné ci-dessus freine fortement l’ostéoporose après la ménopause et est utile outre les mesures telles que la vitamine D3 (meilleure absorption du calcium), la vitamine K2 (dépose le calcium dans l’os) et les formes facilement absorbables de calcium et de magnésium.

Soutenir la circulation

Les symptômes de la ménopause sont en partie dus au fait que l’action protectrice des œstrogènes sur les vaisseaux sanguins est éliminée et que la circulation est moins stable. De plus, le processus d’athérosclérose est également accéléré à cause de la baisse des œstrogènes, ce qui augmente le risque de maladie cardio-vasculaire. Dans les deux cas, des procyanides oligomères (OPC) extraits de l’écorce de pin maritime peuvent être utilisés ; ce sont de puissants antioxydants qui protègent les parois vasculaires. Des études cliniques ont démontré que 60 ou 100 mg d’OPC extraits de l’écorce de pin maritime par jour, diminuaient clairement les symptômes de la ménopause comparés au placebo, avec une amélioration remarquable des bouffées de chaleur, des sueurs nocturnes et des troubles du sommeil.

Dr Geert Verhelst

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *