OFF
ON
Boxed
Mieux gérer le stress  pour éviter le « Burn out » ?

Mieux gérer le stress pour éviter le « Burn out » ?

On le considère comme le mal professionnel de notre siècle. A l’heure actuelle, les cas de burn-out, ou syndrome d’épuisement professionnel, ne font qu’augmenter. En cause : le stress chronique.

Faire un burn-out, c’est littéralement « brûler de l’intérieur, se consumer ». Contrairement à ce que l’on pense souvent, la première cause du burn-out n’est pas psychologique, mais physiologique suite à ce stress important et répété. Le problème, c’est qu’aujourd’hui, l’urgence, le « tout tout de suite » est devenu un mode de vie. Résultat : le corps est épuisé.

Le stress est une réaction du corps…

…qui lui permet de se mettre en alerte le temps d’un danger. La réaction du corps sera toujours la même quel que soit l’agent stresseur (physique ou psychologique).

Le stress augmente la dépense d’énergie…

…et réduit les capacités du muscle à produire de l’énergie. C’est la raison pour laquelle une des conséquences les plus fréquentes du stress est la fatigue. On se sent dépassé. C’est aussi un facteur considérable de pathologies qui vont des plus bénignes aux plus graves (spasmes, tensions musculaires, troubles digestifs, perturbation du rythme cardiaque, eczéma, infections, etc.)
Cette fatigue de fond va aussi avoir un impact sur le moral : doutes sur ses compétences, ses qualités, dépréciation de soi-même, irritabilité… Très vite, l’épuisement émotionnel vient s’ajouter à l’épuisement physique.

Un processus insidieux s’installe

Si le stress devient intense ou chronique, il nous entraîne dans une spirale infernale ; moins on a d’énergie, plus on est fatigué et moins on est résistant au stress. Lors d’un stress, le corps réagit en sécrétant de l’adrénaline et du cortisol qui lui permettent de se mettre en alerte pour lutter ou fuir. L’adrénaline est sécrété à partir des glandes surrénales. Ce stress chronique finit par épuiser nos glandes surrénales (les batteries de notre corps).

Le burn-out est un processus, et non un état

Ce mal du siècle peut toucher n’importe qui et surtout les plus consciencieux, impliqués, et perfectionnistes d’entre nous. Les personnes concernées surestiment leurs forces, elles ne perçoivent pas leurs limites, elles épuisent leurs ressources jusqu’à ce que le corps lui-même ne suive plus.

Mes conseils anti-burnout !

• Avant de s’enfoncer plus dans le stress, profitons du printemps et de cette belle énergie qui renaît pour apprendre à mieux se connaître, repérer ses limites, à s’arrêter pour prendre le temps de réapprendre à prendre soin de soi. Mais aussi se retrouver, savoir ce qu’on aime, apprendre à mieux gérer le stress, faire le point.

• N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre médecin. Il vaut mieux être en arrêt quelques semaines le temps de recharger les batteries et de prendre de nouvelles habitudes que de tirer trop sur la corde entraînant des dégâts plus importants et un arrêt beaucoup plus long.

• Le temps d’une pause pour recharger ses batteries au sens littéral du terme grâce à 2 autres hormones : la sérotonine et l’ocytocine dont la production est favorisée par la joie, le rire, le contact physique (abuser des massages).Mais aussi les interactions sociales ; prenez le temps de faire des choses qui vous font plaisir.

• Adoptez une alimentation saine vivante plutôt crue pour bénéficier des enzymes qui sont utilisées pour chacune des fonctions du corps incluant les activités physiques, mentales et émotionnelles. Fruits et légumes frais variés de qualité BIO. L’alimentation va être primordiale pour retrouver de l’énergie afin de résister au mieux au stress quotidien. Il faudra enrichir l’alimentation :

business-19156_1920 copie– D’acides aminés qui aident à la sécrétion d’ocytocine et de sérotonine : la glutamine et le tryptophane que l’on trouve dans : volaille, poisson, œufs, noix de cajou, amandes, graines de courge, soja, épinard, persil frais…

– De magnésium, le minéral anti-stress par excellence. C’est l’énergie indispensable pour gérer son stress.

– D’oméga 3 qui jouent un rôle important sur l’équilibre émotionnel et sur de nombreux troubles de l’humeur.

– D’antioxydants (vit C, E, caroténoïdes, flavonoïdes…) qui vont protéger les cellules de l’oxydation c’est-à-dire du vieillissement accéléré par le stress.

– De vitamines du groupe B pour maintenir un fonctionnement optimal des cellules nerveuses.

– Et rééquilibrer si besoin la flore intestinale qui est directement liée au système nerveux.

• L’exercice physique est indispensable ; c’est un antidépresseur naturel. Il relance la dopamine (ATTENTION avec un programme adapté à votre état d’épuisement.)

• Reprenez de bonnes habitudes de sommeil, de respiration. Prenez l’air ; le contact avec la nature est très important : faire des balades en forêt, à cheval, toucher les arbres. Le soleil aussi fait du bien (vitamine D).

• Apprenez à gérer le stress. Lorsque vous n’êtes pas loin du burnout, vous pouvez vous sentir impuissant. Mais vous avez beaucoup plus de contrôle sur votre stress que vous ne pouvez le penser. Retrouvez votre équilibre en apprenant à gérer votre stress ; quelques outils peuvent vous y aider : la sophrologie, la méditation, les techniques de relaxation et de respiration.

• Commencez la journée avec un rituel de détente. Plutôt que de sauter hors du lit dès que vous vous réveillez, prenez quelques minutes pour méditer et donner une direction à votre journée, faites quelques étirements, buvez beaucoup d’eau.

• Prenez une pause quotidienne des technologies. Chaque jour, déconnectez vous complètement au moins pendant 1 heure. Rangez votre ordinateur portable, éteignez votre téléphone, et arrêtez de vérifier vos mails.

• Nourrissez votre côté créatif. La créativité est un puissant antidote à l’épuisement professionnel. Essayez quelque chose de nouveau, commencez un projet amusant ou reprenez un passe-temps favori. Choisissez des activités qui n’ont rien à voir avec le travail.

Leyla Fagnoul

Leyla Fagnoul

Diplômée et formée en nutrithérapie par le Dr Curtay (CFNA), à « l’alimentation vivante » Living Food Lifestyle® par l’institut Ann Wigmore ainsi qu’en aromathérapie, herboristerie, réflexologie plantaire et soins énergétiques (Maître et enseignant Reïki)
www.partezdubonpied.be 0488/11.12.93

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *