OFF
ON
Boxed
L’approche non directive créatrice de Colette Portelance : un art de vivre authentiquement

L’approche non directive créatrice de Colette Portelance : un art de vivre authentiquement

L’approche non directive créatrice , l’ANDC , a été créée par Colette Portelance dans les années 80. Cette approche, fondée sur la communication authentique, est une approche relationnelle, de nature affective, bien qu’elle se déroule dans un cadre professionnel bien défini.

Approche humaniste, centrée sur la personne de l’aidé comme sur celle de l’aidant, l’ANDC se distingue surtout par le fait que l’accent est mis sur le processus relationnel, permettant à l’aidé de vivre une expérience relationnelle saine, positive et authentique, dans le respect des rôles de chacun.  Fort de cette expérience relationnelle respectueuse de sa nature profonde qui sera ajoutée à son bagage, l’aidé aura de nouveaux repères et pourra transférer ses acquis dans sa vie personnelle et se construire une vie satisfaisante et correspondant à ses besoins, ses limites, ses zones de sensibilité, bref à son unicité.

Pourquoi

l’appellation non directive créatrice ?

On dit que l’ANDC est non directive créatrice parce que le thérapeute  respecte totalement l’unicité de son aidé, ses besoins, ses opinions, ses émotions, ses blessures. Il ne lui donnera aucun conseil qui risquerait de le dévier de sa voie personnelle, ni de solutions toutes faites, il ne projettera pas son monde intérieur et ses propres expériences sur celles de ses aidés. Pour être un aidant non directif, selon l’ANDC, ce dernier doit être en mesure d’abandonner le pouvoir qu’il prend sur la vie des autres et de récupérer le pouvoir sur sa propre vie.

Puisque l’ANDC accorde une importance capitale au travail sur soi dans la formation de ses thérapeutes, l’aidant ANDC a assez de connaissance de lui-même pour arriver à  être véritablement non directif avec ses clients, tout comme dans sa vie personnelle d’ailleurs. Grâce au travail qu’il a fait sur lui, il ne jugera pas son aidé dans ses différences, il va plutôt l’accepter tel qu’il est. Et c’est précisément grâce à cet accueil authentique,  jumelé à la certitude du thérapeute que chaque humain possède ce qu’il faut pour se créer lui-même, que ce dernier pourra aider son client à trouver ses propres solutions, ses propres moyens pour créer une vie qui le satisfera. Cet objectif d’autocréation, de réalisation de soi, de construction de son propre bonheur est d’ailleurs le sens du mot  « créatrice »  dans le nom de l’approche. Par cet aspect de son travail, le thérapeute par l’ANDC favorise l’autonomie de son aidé, l’exploitation de son unicité et l’épanouissement de son plein potentiel personnel, relationnel, spirituel et professionnel.

L’ANDC, une approche qui fait rayonner l’humain, l’amour et les relations saines

Être en contact avec l’ANDC, une approche qui met en valeur l’humain et les relations authentiques, c’est vivre une expérience d’évolution personnelle et relationnelle empreinte d’amour et de respect mutuel.  À travers le processus proposé par l’ANDC, la personne s’acceptera nécessairement davantage comme elle est, accueillera son unicité, s’occupera mieux de ses besoins spécifiques, de ses limites personnelles, alors, nécessairement, elle deviendra plus libre d’être elle-même et augmentera l’estime et la confiance en elle. Elle apprendra ainsi à s’affirmer dans le respect d’elle et des autres.

L’ANDC favorise l’accroissement de l’amour de soi, mais de l’amour des autres aussi, car elle a pour but d’aider à intégrer un savoir-être relationnel, un art de la communication, une aptitude à dénouer les systèmes insatisfaisants en relation, ceux qui minent les liens interpersonnels et qui mènent aux confits ou aux échecs.

Cette approche aide véritablement à mieux aimer les autres, sans les contrôler, sans les surprotéger non plus, tout en s’aimant mieux soi-même.

L’ANDC, un art de vivre

Le but principal de cette approche est d’améliorer notre relation à nous-même et aux autres. L’ANDC est une manière d’être. Pas seulement une théorie ou une méthode, mais une philosophie de vie qu’on peut transposer dans notre vie personnelle et professionnelle.

C’est ce qui la rend unique et si utile dans la vie quotidienne et c’est pourquoi elle produit des changements aussi significatifs dans le bonheur personnel et relationnel des personnes qui la pratiquent.

Marie Portelance

Le CRAM dispense son programme de formation  à Bruxelles.

Pour plus d’informations +33 (0) 9 70 44 47 62    www.cramformation.com