OFF
ON
Boxed
Rechercher
Préserver et ensemencer la créativité de nos enfants

Préserver et ensemencer la créativité de nos enfants

Face aux différentes crises que notre planète traverse, nous nous laissons parfois submerger par un pessimisme ambiant alors que ces multiples fractures économiques, politiques, éducatives, écologiques sont autant d’occasions d’être créatif pour agir et penser autrement !

On comprend pourquoi la créativité est, plus que jamais, une ressource vitale et incontournable pour les générations à venir. Néanmoins on observe, depuis plus d’une décennie, une société parfois en panne d’inspiration : les adultes sont en manque d’accomplissement tandis que les enfants s’ennuient vite et manquent de confiance alors qu’ils devraient déborder d’énergie…

Alors comment ensemencer l’éducation de nos enfants pour qu’ils puissent imaginer les solutions de demain ?

J’ai rencontré Sylvie Evrard, graphiste et praticienne du Jeu de peindre dans le cadre des activités de Parents-Thèses et d’une conférence qu’elle animera en octobre sur la créativité.

Pourquoi sommes-nous en panne d’inspiration ? Pour l’artiste, «  Petit à petit notre terrain d’expression devient stérile. Il se fige dans des stéréotypes, dans des convenances, dans l’impatience, dans des techniques apprises très (trop) tôt à l’école, dans des évaluations et intrusions constantes, dans le désir de vouloir plaire aux autres… ».

Jeu de peindre

Peut-on reconquérir ce plaisir ?  Sylvie Evrard en est convaincue. Au travers des ateliers du «  Jeu de peindre » qu’elle anime au sein d’Alvéole, elle s’attelle à mettre en lumière le fabuleux travail de recherche du pédagogue Arno Stern et sa découverte de la « Formulation » qui permettent d’affirmer que tout individu naît « créateur ». En respectant l’impulsion naturelle créatrice de chacun, ce « jeu de peindre » se produit sans condition artificielle et est source d’énergie positive, d’action, de confiance en soi et d’autonomie… car le meilleur apprentissage est celui qui procure du plaisir et de l’enthousiasme. Selon Sylvie, le jeu, bien encadré, est la meilleure pédagogie qui soit !

Comment fonctionne le « Jeu de peindre » ? Il fonctionne selon des règles simples et accessibles à tous. Chaque participant peint debout et gravite autour d’une « table-palette », composée de 18 couleurs et leurs pinceaux. Dès que les feuilles sont punaisées aux murs, sans consigne ni thème imposé, le jeu peut commencer… et la créativité s’installe toute seule !

Aucun talent artistique n’est nécessaire : «  Lorsque la peinture est libérée des hésitations et intentions raisonnées, elle s’accomplit dans l’espace de la feuille, sous le regard ravi du petit ou du grand enfant qui la laisse s’exprimer. »

Cet atelier est rassembleur : il n’a pas d’âge et accueille toutes les différences. La légèreté des plus petits contamine les plus grands et la présence des aînés rassure. Voilà aussi l’occasion de partager du temps et du plaisir avec son enfant, ses grands-parents, ses amis, ses frères, ses sœurs…et de libérer sa créativité. Chacun se retrouve dans la même situation inéprouvée et peut dès lors devenir sa propre ressource !

Parents-Thèses, c’est quoi ?

Parents-Thèses est un espace de conférences et ateliers dédiés à l’éducation. Il s’adresse aux parents qui ont besoin d’une parenthèse dans leur quotidien pour réfléchir et débattre en compagnie d’experts sur ce qu’ils veulent transmettre aux acteurs de la société de demain. L’objectif est de conscientiser et d’ouvrir les points de vue en matière d’éducation par le biais de nombreuses conférences animées par des orateurs de qualité, principalement à Bruxelles et au Luxembourg.

Sandrine Corbiau

www.parents-theses.be

https://www.facebook.com/ParentsTheses/