OFF
ON
Boxed
Libérer la parole autour du deuil périnatal

Libérer la parole autour du deuil périnatal

Le deuil périnatal est un sujet encore très tabou dans notre société. Il fait suite à la perte d’un enfant au cours de la grossesse ou peu après la naissance.

Pourtant, beaucoup de familles sont confrontées au décès d’un tout petit (à peu près une famille sur 50). Il y a quelques années, beaucoup de médecins encourageaient les parents confrontés à cette perte à avoir « vite » un autre enfant et vivre comme si rien ne s’était passé. Cependant, l’enfant, qui avait été aimé et attendu, laisse souvent un vide immense dans le coeur de ses parents et de sa fratrie. Nier son existence ne permettait pas aux parents et aux familles de pouvoir faire un vrai travail de deuil, et entraînait souvent des répercussions psychiques négatives sur les parents et les familles (dépression, problématique de l’enfant de remplacement…).

 

 

Accompagnement

Afin de pouvoir donner une vraie place à cet enfant parti trop tôt, les équipes médicales essaient dorénavant d’accompagner les parents en leur présentant leur bébé décédé, en prenant des photos-souvenirs, des empreintes et en offrant aux familles la possibilité d’organiser des funérailles. Ces souvenirs sont précieux pour les parents car ils sont la marque du passage de leur enfant dans leur vie.

L’entourage a également souvent des difficultés à réaliser qu’il s’agit d’un « vrai » deuil et blesse parfois par ses maladresses (en essayant de minimiser la douleur : « ce n’est pas grave, tu es jeune », « tu en auras d’autres »…), ou par son silence, alors que les parents ont réellement perdu un enfant, même si ce dernier n’a vécu que dans le ventre de sa maman. Chaque personne confrontée à cette perte aura une façon unique d’aborder ce chemin de deuil selon son ressenti et son vécu. Des associations ont également vu le jour pour aider les parents et sensibiliser l’opinion publique à la cause du deuil périnatal. Parmi elles, l’association « Pieds par Terre, Coeur en l’Air » organise le 15 octobre chaque année, en France et en Belgique, « une marche pour nos anges ». Il s’agit d’une marche silencieuse pour que les familles puissent se réunir et honorer ensemble la mémoire de leur bébé parti trop tôt. Le mouvement est né à Paris en 2012, de la volonté commune d’un collectif de parents endeuillés souhaitant avoir un espace en mémoire de leur bébé et soucieux de faire connaître la journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal (15 octobre). Depuis, le mouvement s’est étendu et une association s’est créée pour organiser des marches silencieuses avec des actes symboliques (roses blanches, lâcher de ballons…) à Paris, Lyon, Toulouse, en Provence et même à Bruxelles. Toutes les personnes qui se sentent concernées par cette cause sont invitées à venir rejoindre cette marche en famille. L’association « Pieds par Terre, Coeur en l’Air » confectionne également de petits objets symboliques avec le nom des bébés pour les parents, relaie les initiatives des autres associations en lien avec le deuil périnatal et propose des actions pour améliorer l’accompagnement des parents, à l’hôpital mais également à sa sortie.

Résilience

Chaque année, l’association propose une thématique particulière pour ses actions ; en 2017 l’accent est mis sur la « résilience ». Se reconstruire après un deuil périnatal est une véritable épreuve mettant à nu des émotions violentes et rendant très vulnérable. Libérer la parole, laisser libre cours à ses émotions permet également de « grandir ». Alors qu’il semblait impossible de se reconstruire après un tel drame, on peut découvrir en soi des ressources insoupçonnées jusque-là. L’accompagnement des équipes médicales et de l’entourage est précieux pour permettre l’apaisement et la résilience. Le projet de vie se fera sans la présence physique de cet enfant-là, même si ce dernier reste pour toujours gravé dans le coeur de ses parents. Beaucoup de personnes affirment que cette épreuve leur a permis de vivre une renaissance et que leur petit ange a ouvert d’autres voies dans leur vie.

La prochaine marche à Bruxelles aura lieu à 14h au Parc Josaphat de Schaerbeek (entrée Héliotropes, en face du 368, Boulevard Lambermont) le 15 octobre de cette année.

 

Association Pieds par Terre, Coeur en l’Air.