OFF
ON
Boxed
La phycocyanine, super nutriment originel

La phycocyanine, super nutriment originel

Pigment bleu qui donne leur couleur aux algues comme la spiruline et la klamath, la phycocyanine est précisément un phytopigment, une protéine complexe fluorescente qui absorbe et capture une grande partie du spectre lumineux solaire et la transforme en énergie biodisponible pour nourrir notre organisme de cette source de vie solaire.

En stimulant l’hématopoïèse et donc la formation des cellules souches dont découlent les globules blancs et rouges ainsi que les plaquettes, elle permet d’assurer le renouvellement cellulaire optimal (2 millions de cellules chaque seconde !) essentiel à notre homéostasie.

Les globules rouges assurant le transport de l’oxygène, les globules blancs ayant pour rôle la défense de l’organisme et les plaquettes la coagulation du sang, juste de par cette fonction de stimulation de l’hématopoïèse, découle un nombre impressionnant d’actions au sein de notre organisme.

La phycocyanine est donc bénéfique aux anticorps, protéines sécrétées par les lymphocytes B (globules blancs), elle diminue les inflammations allergiques et renforce le système immunitaire en permettant une bonne défense de l’organisme. Elle a une action antivirale en empêchant la pénétration du virus à travers la membrane. Elle est donc modulatrice du système immunitaire, diminuant ses réactions ou le stimulant si besoin.

Des études ont aussi démontré la capacité de la phycocyanine à réparer les cassures dans les brins d’ADN. Notre patrimoine génétique est constamment menacé (facteurs environnementaux, radioactivité, produits chimiques divers), les cellules doivent impérativement réparer leurs cassures sous peine de provoquer l’apparition d’anomalies chromosomiques pouvant entraîner des maladies allant jusqu’au cancer.

Action hépatique

La composition de la phycocyanine est très proche de celle de nos pigments biliaires. Elle a une action détoxifiante et protectrice du foie. Elle est donc très utile en cas de prise de médicaments et de chimiothérapie, réduisant l’hépatotoxicité causée par des produits chimiques et les métaux lourds. Elle est aussi hypocholestérolémiante car elle augmente l’excrétion du cholestérol. La phycocyanine permet aussi de détoxifier le rein en évitant l’apparition de pierres.

Effet positif sur le diabète

Elle diminue aussi le taux de glucose du sang en cas de diabète de type 2. Permettant également de soigner des rétinopathies diabétiques.

Régulatrice de la thyroïde

Elle dope les hormones thyroïdiennes. En l’associant au jus de Noni, elle permet de contrer l’inflammation de cette glande en cas de thyroïdite d’Hashimoto.

Action anti-inflammatoire

L’inflammation est une réaction de défense de l’organisme, la phycocyanine a la capacité d’inhiber sélectivement les prostaglandines, hormones de la douleur. Elle possède également une action anticoagulante.

Antioxydant puissant

Son pouvoir antioxydant et antiradicalaire est impressionnant : 16 fois plus que la vitamine E et 20 fois plus que la vitamine C. Elle est 70 fois plus puissante que les SOD (Superoxydes dismutases), nos enzymes d’élimination des radicaux libres.

Elle protège les phospholipides de nos membranes cellulaires et donc nos neurones grâce à son pouvoir antioxydant. Elle joue donc un grand rôle dans la prévention du vieillissement. Elle procure bien-être et vitalité. Il faut donc penser à elle en cas de maladies d’Alzheimer ou de Parkinson.

Chez les enfants

La pratique a démontré que la phycocyanine apaise les enfants souffrant d’hyperactivité.

Sérum de Quinton

Une réflexion me vient à la rédaction de cet article. Comme expliqué plus haut, la phycocyanine est comme un boosteur de nos globules blancs, rouges et de nos plaquettes (cellules sanguines) qui constituent 45% du sang. Les 55% restants sont constitués par le plasma sanguin. Et j’ai de suite pensé au plasma de Quinton et ses nombreuses analogies avec le plasma sanguin.

La phycocyanine et le plasma de Quinton, provenant tous deux de notre bain originel, pourraient être associés ; il s’agit peut-être là d’une réflexion à approfondir !

Les précurseurs

Le premier en Europe à avoir mis au point un extrait liquide de phycocyanine est le laboratoire Jade Recherche. Créé en 2005 par Martial Gitenet, chercheur spécialisé dans la recherche et la fabrication de compléments alimentaires innovants et reconnus mondialement. (www.jaderecherche.com)

Ses grandes indications

Parlez-en à votre médecin en accompagnement en cas de : maladies neuro-dégénératives (Sclérose en plaques, Alzheimer, Parkinson), traitements lourds, cancers, leucémie, baisse de l’immunité, inflammations chroniques (arthrite, rhumatisme, asthme, colite), problèmes liés au foie, au cholestérol, calculs rénaux…

Conclusion du livre qui a servi de référence  : La santé est un jardin qui s’entretient. Ne laissez pas le ver gâter la pomme. La phycocyanine peut peut-être vous aider ! On meurt trop souvent par ignorance, les médecins ne peuvent pas toujours tout savoir et condamnent parfois les malades à travers ce qu’ils ont appris…

Vous l’aurez compris, de par toutes les actions qu’elle engendre, elle peut être une solution à de nombreuses pathologies mais doit être aussi et surtout utilisée en prévention.

Fanny Antoine

Passionnée par la vie et par toutes les possibilités qu’offre celle-ci. Initiée à la naturopathie et curieuse de ne cesser d’élargir mes connaissances en matière de développement personnel et de santé naturelle. J’ai le bonheur d’être la rédactrice en chef du magazine BioInfo, dans lequel je mets toute mon énergie.