OFF
ON
Boxed
L’hiver est la saison du rein

L’hiver est la saison du rein

En médecine chinoise, on dit que l’énergie est stockée dans le rein et se consomme peu à peu selon notre processus naturel de vieillissement. L’hiver est la saison où naturellement, nous faisons nos réserves énergétiques pour l’année qui vient.

L’hiver est sous le signe du froid, de la neige, des nuits plus longues et des jours plus courts. Les feuilles sont tombées des arbres, les légumes se font rares et certains animaux se mettent à hiberner. C’est le temps de vivre avec les réserves d’aliments et de se recueillir. L’hiver, la nature s’endort alors que, pour nous, la course continue, dans le froid et la pluie. On n’a qu’une envie, rentrer chez soi, se mettre au chaud avec un bon livre ou regarder un film sous le plaid avec une bonne tisane.

Le rein, source de la vie

Les reins sont deux organes en forme de haricot, situés dans la partie postérieure de la cavité abdominale. Ils ont une fonction de filtrage et d’épuration du sang avec formation d’urine. La vessie est une structure creuse située dans la partie médiane de la cavité pelvienne qui reçoit l’urine par les deux uretères et la stocke avant son expulsion. Les reins constituent la réserve fondamentale du corps qu’il faut entretenir et préserver. En cas de nécessité, ils compensent les déficiences des autres organes. La plupart des maladies chroniques évoluent à terme vers une déficience des reins. Il est donc important de les tonifier.

Une réserve d’énergie à protéger et restaurer en hiver

Donc comme expliqué plus haut, le rein contient notre réserve d’énergie. L’hiver est la saison où naturellement, nous faisons nos réserves énergétiques pour l’année qui vient. Ces réserves seront alimentées par le surplus d’énergie produit par un mode de vie équilibré et par une attention particulière à notre alimentation et à notre respiration.

C’est le moment de ralentir son rythme et de se reposer.

Il est sage d’adapter son mode de vie et suivre le rythme de la nature qui s’est endormie. C’est un moment de l’année où l’on devrait se ressourcer pour pouvoir repartir avec entrain au printemps. Le plus compliqué dans notre société est de ralentir sa vie sociale et ses activités pour retrouver son chez-soi (sa maison mais aussi son intérieur intime).

Soyez casanier ! Plongez-vous dans la lecture, la méditation, prenez le temps de rêver devant la cheminée. Sans aucune culpabilité, couchez-vous tôt, même très tôt si vous vous sentez fatigué.

Soins des reins

Protégez-vous du froid en vous couvrant largement, notamment la partie des lombaires où sont logés les reins et la vessie. Faites de même au niveau des pieds et de la tête. Mais surtout, prenez soin de vos reins : jus diurétiques et drainants, plantes pour reins et vessie sous forme de tisanes par exemple ; prenez un bon bain aux huiles essentielles, aux sels de bains. Allez vous faire masser, la réflexologie plantaire est particulièrement adaptée en ce moment.

Quelques plantes diurétiques à prendre en tisanes ou en compléments ;

L’orthosiphon est originaire d’Asie. C’est l’un des meilleurs diurétiques, il facilite aussi le travail des reins. L’orthosiphon est de plus très riche en vitamines et minéraux antioxydants.

La reine des prés est une plante très commune en Europe, qui a un double rôle drainant et diurétique. À ce titre, elle permet de lutter contre la rétention d’eau ou de résorber les oedèmes. Elle est toutefois plus connue pour ses vertus anti-inflammatoires.

L’aubier de tilleul excellent draineur général, dissolvant de l’acide urique et diurétique remarquable.

Les hydrolats peuvent aussi être utilisés. À raison d’une cuillère à soupe dans une tasse d’eau tiède ou chaude, les hydrolats peuvent être consommés comme des tisanes et auront un effet bénéfique sur la diurèse. Les reins, ainsi sollicités, seront nettoyés en douceur.

Lavande, menthe ou fleur d’oranger peuvent être utilisées mais c’est l’hydrolat de romarin, tonifiant et assainissant, qui sera le plus adapté.

Prendre soin du rein avec l’alimentation

• Il est important de manger chaud, plus encore que pendant d’autres saisons. Les soupes maison avec les légumes de saison (carottes, navets, topinambours, panais, pommes de terre, rutabagas, choux, oignons, poireaux)

• Consommez sans modération toutes les sortes de haricots, de légumineuses et de céréales après les avoir trempées : azukis, pois, pois cassés, pois chiches, lentilles, riz, sarrasin, millet, quinoa, petit épeautre.

• Cuisinez les « légumes racines » chargés des qualités nutritives de l’hiver : carottes, pommes de terre, navets, oignons.

• Mangez plutôt des fruits de saison : des pommes, des poires ainsi que des fruits secs qui ont tout autant de qualités nutritives comme les dattes, les pruneaux, les abricots secs bio…

• Pensez à rajouter des épices réchauffantes dans vos plats et vos tisanes : cannelle, cardamome, carvi, coriandre, gingembre frais ou sec, girofl e, graines de fenouil, muscade, piment de Cayenne, poivre, aneth, anis étoilé…

Conclusion

L’hiver est la saison pour se reposer, pour écouter pousser ses cheveux et sans culpabilité ! Finalement, l’hiver est plutôt sympathique ! La nature a vraiment tout prévu, il suffi t de l’observer.

Je n’ai plus qu’à vous souhaiter un très bon hiver, prenez soin de vous et chouchoutez vos reins.

 

 

 

 

Leyla Fagnoul

0488/11.12.93

Diplômée et formée en nutrithérapie par le Dr Curtay (au CFNA), à Living Food Lifestyle® par l’Institut Ann Wigmore ainsi qu’en aromathérapie, herboristerie, réflexologie plantaire et soins énergétiques (Maître et enseignant Reïki) Plus d’infos : www.partezdubonpied.be

Besoin d’un coup de pouce ? J’organise 3 jours de stage résidentiel à Namur le weekend du 17-20 novembre 2017. « 3 jours pour booster sa vitalité avant l’hiver ! » (alimentation, aromathérapie, auto- massage etc.) Plus d’infos sur www.partezdubonpied/agenda