Sequoia souffle ses 30 bougies !

La chaîne de magasins bio Sequoia fête cette année 3 décennies. L’occasion de se pencher sur son histoire, son esprit, ses défis. « Sequoia est comme l’arbre du même nom. Il grandit sans cesse, mais garde ses racines bien profondes », confie Milena de Halleux, responsable marketing.

Le premier magasin a vu le jour en 1988 à Uccle. Il proposait alors un concept global avec, en plus du magasin, un restaurant et de la literie. Il y a 11 ans, Sequoia était repris par un trio composé de Corinne Dumont, Brigitte Bruinynckx et Vincent Muylle. « La volonté a alors été d’agrandir le réseau afin de proposer des produits sains et bio à un public plus large. Le but était aussi de moderniser le bio, car au départ, l’alimentation bio était souvent associée au mouvement hippie », sourit la responsable marketing Milena de Halleux. Après Uccle, six autres établissements ont ouvert leurs portes, année après année, à Stockel 7 ans après (fraîchement renové en juillet dernier), Waterloo, Wavre, Enghien, Watermael-Boitsfort et Hoeilaart. Une 8e enseigne a été inaugurée à Evere fin août. « Nous avons encore d’autres projets à terme, notamment sur Bruxelles. »

Le vrac se perfectionne

Si certains produits sont proposés depuis longtemps en vrac (fruits secs, céréales, légumineuses…), la maison entend aujourd’hui élargir la gamme. « Nous avons déjà un coin zéro déchet à Waterloo, et cela se généralisera bientôt dans les autres magasins… En effet, la réduction des déchets est devenue l’une de nos priorités. En ce sens, nous proposons également des accessoires réutilisables comme des boîtes à repas en inox, des gourdes, des pailles en métal, mais aussi des shampoings solides… »

Zoom sur les bocaux consignés

La gamme Sequoia 360° propose des produits artisanaux dans des bocaux consignés.
« Nous avons noué des relations avec des artisans locaux. Nous présentons leurs produits lors de matinées avec nos clients ambassadeurs et leur demandons d’élire les meilleurs d’entre eux. Ces produits sont ensuite mis en bocaux et étiquetés par des travailleurs handicapés à la ferme Nos Pilifs, dans un but d’économie circulaire et sociale. » à l’heure actuelle, Sequoia propose du café Mamé Noka du torréfacteur bruxellois Quentin et des biscuits Les Boudines (sans lactose, ni œufs, ni gluten) fabriqués par Stéphanie.

« à la rentrée, nous allons étoffer notre gamme avec Lily’s Granola, à la fois pauvre en sucres et riche en saveurs originales. Nous avons également un projet de chocolats bean-to-bar avec Mike & Becky, et des pâtes à tartiner Eugène.
Bref, nous comptons développer de plus en plus la gamme Sequoia 360°. » à noter également, pour la rentrée : l’arrivée du pain sans gluten de l’artisan boulanger Chambelland.

Un spécialiste bien-être

Chaque magasin Sequoia possède son propre responsable pour le rayon « bien-être » (incluant les compléments alimentaires, les huiles essentielles, les cosmétiques, etc.).
« Cette partie est très importante chez nous, raison pour laquelle nous nous sommes dotés d’un spécialiste afin d’aiguiller au mieux notre clientèle. »

« Rester du bon côté »

Pour Milena de Halleux, l’avenir du bio tend à se scinder en deux mondes : celui du bio industriel, du hard discount/de la grande distribution, et celui du « vrai bio ». « Il y a bio et bio. L’important est que les consommateurs soient correctement informés afin qu’ils ne soient pas grugés. Le simple label bio ne suffit plus.

Il faut faire la différence entre des légumes bio cultivés à grande échelle de façon intensive – même bio – et ceux que l’on trouve chez un petit producteur, dont la terre est riche en nutriments. D’une façon générale, on peut dire que le consommateur d’aujourd’hui a compris que santé et alimentation étaient liées et qu’il était crucial d’y être attentif… »

Sequoia sélectionne ses produits sur base de la qualité en termes de labels (Sequoia privilégie les labels Demeter et Nature & Progrès), de la composition, de la demande du produit et de sa provenance.

« Nous préférons néanmoins des tomates italiennes qui ont poussé en plein air, plutôt que des tomates belges cultivées sous serre chauffée… » Les autres critères retenus sont le packaging (pas d’emballages superflus), les conditions de production, etc.


Les coups de cœur de Milena

• La gamme Sequoia 360°. « Parce qu’elle induit des rencontres humaines avec des artisans, et qu’elle offre un principe de vrac au client, sans qu’il ait besoin d’emmener son bocal avec lui. En effet, ce dernier est consigné. »

• Le beurre d’amande complet de Jean Hervé. « Je le déguste sur du pain, dans des energy balls ou encore à la petite cuillère… Un délice ! »

• Les légumes lacto-fermentés d’Itinéraire Bis Gourmand, une petite entreprise belge. « Il s’agit de légumes qui marinent une dizaine de jours dans la saumure. Cela active les bonnes bactéries, connues pour leurs bienfaits. »

Infos : www.sequoia.bio

Virginie Stassens

Virginie Stassens

"Journaliste depuis vingt ans, j’aime jouer avec les mots comme certains manipulent la terre glaise, donner du rythme aux lettres, du piquant aux phrases, de la saveur aux pages… Lorsque le contenu rejoint mon autre passion (le bien-être au naturel et le développement personnel), mes doigts galopent de bonheur sur le clavier. Le Bioinfo, que j’ai rejoint il y a quelques années déjà, m’offre ce privilège à travers son tandem de choc, Fanny et Naceur, que je remercie au passage. Chaque rencontre, toujours riche de sens, me voit sortir grandie."