Effets de l’acupuncture sur l’acné : une étude évaluée par caméra thermique infrarouge

L’utilisation de l’acupuncture à des fins esthétiques a gagné en popularité dans le monde entier. Cependant, peu de preuves soutiennent sa fiabilité et son efficacité. Pourtant, l’hypothèse que l’acupuncture puisse traiter l’acné en rétablissant le tonus des muscles mimétiques au repos par l’insertion d’aiguilles dans les muscles/méridiens pertinents de la tête, du visage et du cou a été l’objet d’une étude réalisée à Bruxelles de février à avril 2018.

L’acupuncture existe en Chine depuis plus ou moins 3.000 ans. En Belgique, elle a été introduite depuis la fin du 20e siècle. C’est une médecine traditionnelle et holistique qui restaure l’équilibre entre le Yin et le Yang, à la base du bien-être du patient.

Les points d’acupuncture sont situés sur les méridiens, les canaux de l’énergie. En acupuncture, le défi consiste à savoir comment visualiser ces méridiens et ces points d’acupuncture et comment évaluer l’évolution de l’entropie (états fonctionnels, température). Les méthodes thermographiques, avec le support de la caméra infrarouge de la société Ellens.be, sont un moyen efficace dans le domaine de la recherche qui permet de démystifier le traitement utilisant l’acupuncture. Les modifications de la couleur sont le reflet des changements d’état. Avec l’aide de cet équipement de mesure thermographique, nous pouvons visualiser les effets du traitement sur les méridiens.

Protocole de l’étude

Les participantes diagnostiquées au préalable par un médecin, étaient des femmes âgées de 35 à 55 ans ; elles ont reçu 2-3 séances de traitement sur 2-3 semaines. Elles ont été évaluées avant et après l’acupuncture faciale par caméra thermique infrarouge (Testo 876 320/240 Mk 80).

La thermographie est un procédé de dépistage précoce utilisant l’imagerie infrarouge couplée à un programme informatique, produisant des images en résolutions suffisantes pour permettre de détecter des changements minimes (asymétries) et des modifications de la vascularisation.

Non-invasif, indolore, l’examen utilise une caméra ultra-sensible, à la pointe de la technologie informatique, produisant des images en haute définition des changements minimes de température, des modifications de la vascularisation et ce, dès leurs débuts.

Résultat : une amélioration significative après traitement d’acupuncture faciale est évidente selon les images de la caméra thermique infrarouge.

Traitement de l’acné

L’acné est une maladie inflammatoire chronique de la peau. Les patientes ont été très heureuses de signaler un rééquilibrage des énergies au niveau de leur peau ; elles indiquent également que le stress n’affecte plus leur état. Et visuellement, le visage semble plus jeune, plus lisse, plus lumineux et la peau plus tendue.

Conclusion

La médecine traditionnelle chinoise est une médecine empirique. La caméra thermique infrarouge est une méthode d’analyse rapide et de dépistage non invasif pour évaluer les changements dans la régulation du système nerveux sympathique. Les questions quant à l’effet placebo sont objectivables par cette méthode.

Cette étude a permis de récolter des données cruciales car l’orientation médicale actuelle revient sur nos capacités internes à nous guérir. Or la thermographie comparative permet de quantifier par imagerie médicale les effets positifs de la thérapie d’acupuncture qui ne sont plus seulement une sensation subjective, mais peuvent être démontrés de manière objective.

Ceci pourrait permettre d’introduire, d’adapter et de rediriger la MTC (Médecine traditionnelle chinoise) en Belgique.

L’acupuncture pourrait également être utilisée comme un complément ou une alternative aux approches chirurgicales.


Lynn Wei
Acupuncteur
Aspria Arts-Loi Bruxelles
Docteur en médecine Shanghai University of Traditional Chinese Medicine
lynnawei@gmail.com
Philippe Sterkendries
Thermographie médicale
R&D Vente de caméras thermiques
philippe-s@live.be
0474/44 95 42

Bio Info