Fratrie recomposée: l’enfant trait d’union

Avec l’augmentation des divorces et des séparations, depuis ces trente dernières années, la recomposition familiale est devenue une réalité sociétale. Comment se passe la mise en présence du nouveau couple avec des enfants issus d’une famille nucléaire précédente ?

 


Un lien électif et unificateur

La fratrie est définie par les liens du sang, de filiation mais aussi la cohabitation. Au sein de toute fratrie, des liens se créent, des alliances se construisent et des conflits peuvent surgir.

« Dans ce groupe, à tous les âges de la vie, à l’abri du regard et du jugement des ‘grands’, de ceux qui ‘savent’, l’enfant se crée un monde magique, invente des règles qui n’ont cours que dans ce contexte, font la fierté de tous et contribuent à asseoir la rassurante certitude d’appartenir à un groupe. Les mouvements d’amour, de haine, le fait d’être élu, d’élire, d’être rejeté et de rejeter, qui naissent et se déploient au sein de la fratrie, aident l’enfant à se connaître, à connaître l’autre, à gérer les conflits, à apprivoiser l’autre ou à le fuir s’il lui semble représenter une menace.

La fratrie, lorsqu’elle est composée de plus de deux enfants, est le lieu privilégié de la parenté élective ; la complicité n’étant pas la même entre tous, l’enfant expérimente les intérêts et difficultés posés par les différences de sentiments existant à l’intérieur d’un groupe fermé, leurs effets sur ce groupe et sur les individus qui le composent »

Au-delà des séparations et des divorces, le lien fraternel reste fort et soude les enfants face à la situation. « Le frère ou la sœur devient la seule personne qui connaît l’univers familial du père et de la mère. Le seul avec qui il n’y a pas de rupture continuelle. Celui avec qui il peut partager le deuil, la culpabilité éventuelle ou la douleur du divorce, ou le poids d’un parent qui se positionne en victime. »

La fratrie recomposée a cela de particulier qu’elle implique parfois un changement de statut. Un aîné ou un cadet peut ne plus l’être, un enfant unique se voit imposer des quasi-frères ou sœurs. Pas facile dans ces circonstances de trouver sa juste place !

Enfant trait d’union

La décision d’avoir un enfant, pour un couple recomposé, dépend fréquemment de la présence des autres enfants. Aussi, si l’un des conjoints est déjà parent et pas l’autre, il y a un décalage qui peut être source de difficultés dans le couple.

Pour les enfants nés d’une union précédente, l’arrivée d’un demi-frère ou d’une demi-sœur vient confirmer l’union entre son parent et le conjoint de celui-ci.

Des sentiments ambivalents peuvent apparaître : la certitude de ne jamais voir ses parents se remettre ensemble (l’enfant nourrit souvent ce fantasme), la crainte d’être délaissé pour un plus petit, mais aussi la perspective d’une cellule familiale certes bouleversée mais soudée par cet enfant « trait d’union ».

En effet, le beau-parent devient le parent du frère ou de la sœur. Ces liens généalogiques inconditionnels et permanents sont perçus comme rassurants, contrairement aux liens d’alliance considérés comme plus fragiles.

Donner du temps au temps

Qui dit fratrie recomposée dit cohabitation et coéducation. Pour que le ciment prenne, il faut du temps. Le temps du partage de moments conviviaux, de l’appropriation de l’espace, de l’intégration de nouvelles règles, le temps de mettre en place des rituels communs. L’idée est de trouver de nouveaux repères, sans vouloir forcer le lien « quasi-fraternel », en respectant chacun dans sa singularité et en favorisant le dialogue. Et pour ce faire, il faut prendre le temps !

Sylvie Hock

Sylvie Hock

Convaincue des bienfaits de l’approche Humaniste de Carl Rogers, experte des relations conjugales et de leurs enjeux, ma préoccupation est de vous aider à redonner leur juste sens à vos relations intrafamiliales pour le mieux-être de tous. Conseillère conjugale et familiale, Membre de l’UPCCF, Animatrice ProDAS Fondatrice de Cercle de parole créative, lieu d’accueil et d’accompagnement dédié à l’épanouissement relationnel affectif. Consultation individuelle, Consultation de couple, Ateliers de développement personnel ProDAS Séance découverte gratuite +32 (0) 474 13 11 92 www.cercledeparolecreative.com sylviehock@cercledeparolecreative.com

Voir mon site web