Le placenta, un allié précieux

Durant la grossesse, le placenta est l’organe d’échange entre la maman et son enfant. Pendant 9 mois, c’est lui qui va offrir au bébé tout ce dont il a besoin pour se développer. Si précieux… Et pourtant dans notre culture, il est souvent jeté après la naissance, comme un vulgaire déchet.

Ses bienfaits, longtemps oubliés dans les profondeurs de la sagesse ancestrale, sont aujourd’hui revalorisés et il est de plus en plus fréquent que les parents demandent de l’emporter après une naissance. Mais pourquoi au juste? Simplement parce qu’il a une haute valeur symbolique mais aussi… thérapeutique !

Rituels symboliques

Dans de nombreuses cultures, on voue au placenta un respect tout particulier, en faisant un objet de rituel ; tantôt pour honorer sa fonction nourricière, tantôt pour en faire un objet de prédiction pour l’avenir de l’enfant. Chez certains peuples, on l’enterre, évoquant alors l’ancrage de l’enfant à la Terre-Mère ; chez d’autres, on en fait un bijou porté par l’enfant, gardant précieusement une part de celui qui l’a nourri pendant sa gestation.

Si en Occident, ces rituels se sont perdus suite à la médicalisation de la naissance, il est pourtant de plus en plus courant que les parents veuillent garder une trace symbolique de ce qui a nourri leur bébé pendant 9 mois, ou l’utiliser à des fins thérapeutiques..

L’arbre de Vie

Pour ce faire, certains parents choisissent un lieu qui leur tient à cœur, y plantent un arbre représentant leur enfant et ensevelissent le placenta au pied de celui-ci. D’autres en prennent une empreinte, immédiatement après la délivrance, en y apposant une feuille de papier. L’image ainsi figée, fait véritablement penser à un arbre… l’arbre de vie de l’enfant.

Bienfaits thérapeutiques
Le manger cru ou l’encapsuler ?
Si mettre son placenta en terre a un petit côté romantique, que diriez-vous de le manger ?
Cette idée en rebute plus d’un… Et pourtant, ingérer son placenta a de nombreux bienfaits pour la mère, mais aussi pour l’enfant ! Si certaines mamans l’absorbent en smoothie, coupant ainsi, chaque jour, environ 1 cm³ de leur précieux placenta (congelé) pour le mixer cru (il paraît que ça ne goûte rien), d’autres préfèrent le faire encapsuler et ainsi l’ingérer sous forme de gélules, ce qui semble plus facilement acceptable.

Le placenta est riche en nutriments (fer, sélénium, acides gras…) et en hormones.Le manger aide à contrebalancer la chute hormonale abrupte qui survient après la naissance et ainsi à équilibrer les émotions, augmenter la production de lait mais aussi prévenir la dépression post-partum. Cela garantirait une période post-natale plus douce. C’est un véritable supplément dont les mamans ne devraient pas se passer !

Isothérapie placentaire

À partir d’un fragment de placenta, un traitement complètement adapté au bébé et à la maman peut être produit. L’isothérapie est un procédé qui consiste à fabriquer, à partir d’un échantillon de tissu humain, un remède homéopathique 100% adapté à la personne concernée. Si la maman peut utiliser cette préparation aux mêmes fins que les gélules, les granules homéopathiques pourront également être administrées aux bébés pour tous les petits maux (troubles digestifs, poussées dentaires, problèmes cutanés, cicatrisations…), en prévention de toutes maladies (rhumes, toux, fièvre, angine, infections diverses…) mais également pour chasser les émotions inconfortables dues à une naissance difficile, par exemple.

Où faire réaliser ses gélules ou ses remèdes homéopathiques ?
Pour l’encapsulation, vous pouvez vous adresser à Marie Baleine qui est sage-femme à Gembloux, formée à l’encapsulation du placenta.
www.mariebaleine.wixsite.com/placentaautrement
Pour l’isothérapie, vous pouvez contacter les laboratoires Mentop en Allemagne. Ils vous enverront un kit pour récupérer un morceau de votre placenta et le leur renvoyer. Tout peut être rédigé en français : www.mentop.de

Certaines pharmacies en Belgique le proposent également, renseignez-vous !


Votre placenta vous appartient !
S’il fut un temps où il était mal vu, voire illégal, de réclamer son placenta, c’est aujourd’hui votre droit le plus strict !
Il vous suffit de vous munir d’un contenant hermétique et de vous assurer qu’il sera conservé dans de bonnes conditions pour l’utiliser comme bon vous semble !
Marie Fournier

Marie Fournier

Je suis thérapeute psycho-corporelle et énergétique. J’accompagne les familles autour de la grossesse, de la naissance et de la parentalité ; que ce soit pour être accompagné.e.s dans ses émotions, ses réflexions, ses décisions autour d’une naissance, pour être épaulé.e.s lors de l’accouchement, pour mieux comprendre et communiquer avec son bébé, pour être soutenu.e.s dans le métier de parent ou prendre soin de soi au niveau émotionnel. J’aide à conscientiser et fluidifier ce qui nous freine dans notre tête, ce qui s’imprime dans notre corps, mais également ce qui vit à des niveaux plus subtils et nous empêchent de nous sentir libres.

Voir mon site web