Les fruits à tout prix ?

Combien de fois, n’ai-je pas entendu des phrases du genre : « chaque jour le matin, au réveil, je bois mon jus d’orange pour obtenir de la vitamine. C’est pourtant je suis très fragile au niveau des refroidissements! ». Effectivement, on nous répète sans arrêt de manger cinq fruits et légumes par jour, que c’est une question primordiale pour être en bonne santé!

 

Une redécouverte
Ces recommandations sont arrivées après l’étude SUVIMAX. (Cette étude clinique française qui a consisté, entre 1994 et 2002 à administrer à 13 017 personnes,soit un supplément de minéraux et de vitamines, soit un placebo). Le supplément alimentaire était composé de bêta-carotène, de vitamine E, de vitamine C,de sélénium et de zinc. Une baisse de 31% des cancers a eu lieu chez les hommes et il y a eu recul de la mortalité du même ordre.

La communication qui a été diffusée a été la suivante : que l’on pouvait trouver tout cela en mangeant simplement des fruits et légumes.

Or, par exemple, il n’y a pas de zinc ni de vitamine E, ni de sélénium dans les fruits et légumes, en suffisance. De plus les doses du complément étaient, pour certains nutriments,supérieures aux doses journalières.

Mal renseignés !
Bref les médias ont répété cette information sans contrôler que c’était le complément qui était responsable du résultat obtenu et certains ont même compris qu’il fallait manger cinq fruits par jour ! Plusieurs études ont jeté un froid sur cette ardeur: « Nous avons trouvé un effet protecteur de la consommation de fruits et légumes contre le cancer, mais plus réduit qu’on le pensait », et qui devait être « au mieux modeste », a indiqué le Dr Boffetta. Les chercheurs ont étudié les données de l’étude EPIC, menée sur 478.000 personnes de 10 pays européens et dont plus de 30.000, suivies pendant 8 ans et demi, ont été diagnostiquées avec un cancer (Journal of the National cancer Institute.)

Voici le résultat d’une autre étude que j’ai lue dernièrement dans la presse: « Messieurs, attention, voici un geste quotidien qui pourrait nuire à votre fertilité: 49% de spermatozoïdes en moins chez les hommes qui ont mangé des fruits et légumes chargés en pesticides! » (Harvard Médical School, Boston). Dernièrement j’ai fait une étude sur la pomme ; je me suis aperçu que manger une pomme bio avec l’épluchure valait trois pommes « chimiques », sans les résidus éventuels. Donc à retenir sur la consommation des fruits : mieux vaut manger des fruits bio en moindre quantité, éventuellement, car le prix peut être plus élevé, mais on est gagnant sur toute la ligne!

Du bon sens simplement
D’ailleurs, en étudiant les centenaires, je me suis aperçu que pendant de nombreuses années ils ont mangé peu de fruits: simplement les fruits de saison de chez nous, avant que ne s’installent les véritables ponts aériens pour nous amener des fruits de partout. Encore une fois, ils mangeaient peu de fruits, mais de très bonne qualité. Il est probable que les fruits de cette époque étaient bien plus riches que les nôtres. Une autre règle que j’ai vérifiée, plus on est maigre et frileux, plus les fruits vont faire du tort. Les fruits « refroidissent », c’est pourquoi, par exemple, on en trouve beaucoup dans les pays chauds et très peu dans les pays froids. La nature est bien faite. Avez-vous remarqué qu’en hiver les fruits se raréfient dans la nature, et sont plus abondants l’été… chez nous ! Les personnes maigres et frileuses vont plus vite se déminéraliser avec les acides de fruits. De plus si elles mangent peu, elles vont automatiquement manger moins d’aliments reconstructeurs, comme les protéines, les glucides etc… Ce qui aura pour conséquence un amaigrissement possible et une fatigue chronique.

Surtout il ne faut pas manger de fruits le matin au réveil, les acides des fruits sont bien moins métabolisés à ce
moment-là. L’idéal est de boire chaud le matin et surtout pas un jus de fruits. De plus l’acidité des fruits va perturber la ptyaline salivaire qui va prédigérer l’amidon des céréales ce qui va entraîner des fermentations et une perte d’énergie. Je parle ici des fruits aqueux, tels que : agrumes, pommes, cerises, fraises, etc… Pas d’oléagineux comme les noisettes, amandes, noix de Brésil, ni les amylacés comme châtaignes, bananes. Par conséquent, plus il fait froid, plus on est frileux, plus on est maigre, moins le sommeil est bon, plus on est déminéralisé, plus il faut réduire les fruits, et favoriser les fruits cuits et chauds.

Et davantage axer l’alimentation sur les légumes. Une autre remarque importante : depuis 30 ans, je constate que la digestion des fruits est bien meilleure lorsqu’elle est réalisée vers la fin d’après-midi (16h30, 17h30) et sans farineux. Moi-même, j’ai réalisé une expérience en mangeant des fruits au réveil et quand je vais dans le bois le matin, surtout par temps humide, je suis transi de froid, la goutte au nez ; rien de pareil avec un déjeuner comme celui-ci : un bon pain bio, plus une petite protéine, plus une boisson chaude, et là il n’y a pas photo, une bonne énergie et plus aucun signe de, refroidissement.

 

En résumé voici mes observations:
1) Pas de fruits le matin, mais fin d’après-midi

2) Manger les fruits seuls, sans féculents, et si vous aimez vraiment, avec un yaourt qui lui aussi est acide.

3) Plus vous êtes maigre, frileux, avec une tendance à la déminéralisation (ostéoporose, décalcification, arthrose, crevasses, etc.), plus il faut être attentif à la consommation des fruits : peu en hiver, éventuellement cuits s’il fait très froid. Utilisez alors, de préférence, des légumes crus pour compenser. En effet, l’organisme va neutraliser les acides en les combinant au calcium et autres minéraux prélevés sur les os.

4) La qualité des fruits est super importante : mieux vaut la qualité que la quantité. Les résidus chimiques, même à très faible dose, peuvent se révéler très toxiques. De plus, les nutriments, les oligo-éléments, et de nombreux paramètres, découverts au fur et à mesure, sont bien meilleurs dans les fruits bio.

5) Favoriser la culture biologique, si possible de saison c’est prendre soin de sa santé, mais aussi de la planète. Les fruits sont des aliments parfaitement sains, bénéfiques, agréables, et d’un régal pour le palais, mais il faut les utiliser à bon escient, suivant son tempérament, sa constitution, sa digestion, et le climat. Et aussi suivant le bon moment pour bien les digérer !

Daniel Gramme

Daniel Gramme

Fort de 36 ans d’expérience dans l’alimentation naturelle et biologique, naturopathe - herboriste et responsable de la boutique santé à Seraing. Je vous reçois en consultation de naturopathie, herboristerie traditionnelle, iridologie, bilan énergétique et réglage alimentaire. Naturopathie, Iridologie (Ecole CENA - Robert Masson – PARIS) Herboristerie (IFAPME) Chroniqueur Radio plus - Conférencier et Auteur « Centenaire pourquoi pas » aux éditions Quintessence « Un gramme de bon sens au service de votre santé » aux éditions Dricot

Voir mon site web