Entre consommation effrénée, dépenses en électricité qui explosent et abattage massif d’arbres de Noël, la planète voit rouge en cette fin d’année. On prend donc quelques bonnes résolutions simples et rapides pour un Noël vert. Il existe différentes façons d’aborder le réveillon sans pour autant consommer et polluer à outrance. Eh oui, des fêtes écolo, c’est possible !

Economie d’énergie

La guirlande est un incontournable pour les fêtes. Mais elle peut consommer jusqu’à 15 kW pour 4 heures d’éclairage par jour. Optez plutôt pour des guirlandes à éclairage LED ou qui fonctionnent à l’énergie solaire. Un peu plus chères à l’achat, elles vous feront économiser de l’électricité. 

Si le cadeau a besoin de piles pour fonctionner, fournissez des piles rechargeables pour inciter vos proches à investir dans un chargeur de piles. L’énergie fournie par les piles classiques est 36 fois plus chère que l’électricité à la sortie d’une prise de courant.

guirlandes economiques

Des cadeaux de Noël 100 % intelligents

• Pour fêter Noël autrement, pensez à offrir des cadeaux différents. 

• Limitez les emballages et offrez des services plutôt que des produits, ça fait toujours plaisir ! Un massage en institut, un saut en parachute, une place de théâtre, un abonnement à BioInfo ou un bon d’achat sont souvent très appréciés !

• Soyez original et emballez vos cadeaux avec des feuilles de papier journal, des pages de vieux magazines ou dans une boîte à chaussures customisée. C’est l’occasion de faire des économies de papier cadeau et de jouer la carte de l’originalité ! 

• Faites deviner ce qui se cache dans l’emballage, avec indices, rébus. Des rires garantis !

• Pensez aux cadeaux faits maison comme des pots de confiture, des petits gâteaux ou des confiseries de Noël.

• La course aux cadeaux de Noël est un vrai casse-tête. Mais parfois il faut prendre le temps de se poser de bonnes questions ; est-ce utile ? Quelle est sa durée de vie ?  Pour un cadeau durable, choisissez des matières nobles comme le bois par exemple.

Une déco de Noël éco-responsable

• Qui dit fêtes de Noël dit décoration de Noël. Pour éviter de polluer et de produire trop de déchets, fabriquez vous-même votre décoration de Noël. En plus, c’est tendance et c’est aussi l’occasion de prendre du temps pour soi ! 

• Confectionnez par exemple un calendrier de l’Avent en tissu ou en feutrine pour pouvoir le réutiliser les années suivantes. 

• Vous pouvez aussi décorer votre table avec des éléments naturels ramassés lors d’une balade en forêt.

• Il est possible également de placer un peu partout dans la maison des bougies en cire d’abeille végétale (coco, soja) sans pétrole pour une ambiance tamisée 100 % écolo. On s’assure également que la couleur de celles-ci est obtenue à partir de pigments naturels.

• Conservez vos décorations à l’abri de la poussière et de l’humidité pour pouvoir les réutiliser les années suivantes !

decoration noel

Eteindre les écrans et faire participer les enfants

Faites une pause aux réveillons. Exit smartphone, tablette et télé. Proposez des jeux pour petits et grands. Mimes, dessins, devinettes. Faites préparer un petit spectacle par les enfants. C’est le bon moment aussi pour leur apprendre le tri. Cartons, bouteilles en verre, restes alimentaires à réutiliser ou à composter.

Pas de sapin artificiel !

Même s’il est réutilisable des années, le sapin artificiel est en plastique, alu ou pvc. Sa production est donc très polluante et il est souvent fabriqué à l’autre bout de la planète ! Préférez donc un sapin naturel,  tout bon sur le plan écologique. Il absorbe le CO2, peut être replanté et est biodégradable. Des plantations agricoles leur sont même spécialement dédiées. Les sapins naturels sont maintenant issus de plantations éco-gérées. Pour être certain de faire le bon choix, le label FSC (Forest Stewardchip Council) ou PEFC certifie la gestion durable et écologique de la forêt dans lequel le sapin a poussé.

PEFC > Programme for the Endorsement of Forest Certification Schemes, est le système de certification forestière le plus répandu au monde. Les produits munis d’un logo PEFC offrent la garantie qu’ils viennent de forêts gérées de façon responsable. Concrètement, cela signifie que la gestion de ces forêts est à la fois respectueuse de l’environnement, socialement bénéfique et économiquement viable. Dans la pratique, il s’agit entre autres du respect des droits des populations locales, de la protection de la faune et de la flore ou encore de la rentabilité économique de la forêt.

Les entreprises qui souhaitent traiter ou commercialiser des produits PEFC doivent être en possession d’un certificat, appelé Chaîne de Contrôle.  Des organismes de certification indépendants veillent au strict respect des critères PEFC dans les entreprises. Si toutes les conditions sont remplies, l’entreprise peut alors recevoir son certificat valable 5 ans sous réserve d’une inspection annuelle. PEFC est une ONG internationale. En Wallonie, plus de la moitié de la superficie forestière est certifiée PEFC et au niveau des forêts publiques, on atteint 98%.

La Wallonie est le deuxième plus gros producteur de sapins de Noël en Europe. 5000 ha de cultures dans le sud du pays dont 80% de la production est destiné à l’exportation. Des cultures qui forcément sont intensives et ont un impact sur l’environnement.

Mais chez nous, la vente de sapins labellisés n’est pas possible car la culture de sapins est une activité horticole et non forestière. Si vous désirez un sapin labellisé, il viendra donc de l’étranger ! Il existe bien un label, véritable marque des producteurs ardennais mais qui ne tient pas compte des critères de production.

De petits producteurs commencent à mettre en place des techniques de cultures plus respectueuses des terres avec une démarche bio. Certains utilisent des moutons pour éliminer la végétation entre les plants au lieu d’herbicides par exemple. Les engrais chimiques sont remplacés par des fertilisants à base de fumure organique et d’engrais verts. Mais difficile de reconnaître un sapin venant d’une de ces cultures intégrées. Le mieux dans votre démarche sera de poser la question au marchand !

Choisissez-le coupé la première quinzaine de décembre ; avant il aura sûrement été pulvérisé à la colle pour fixer ses aiguilles !

Si vous désirez vous en séparer après les fêtes, des collectes seront organisées en porte à porte. Les sapins rejoindront les déchets verts et deviendront compost. Mais ils peuvent aussi servir de bois pour la cheminée.

“Pour un cadeau durable, choisissez des matières nobles comme le bois »

sapin

Et si on le fabriquait ?

Le Do It Yourself à la cote en plus. Une alternative originale quand on ne veut pas ramasser les aiguilles. Vous pouvez trouver plein d’idées sur internet. J’ai repéré des sapins en origami, réalisés en guirlandes et étagères, en bois avec des branches ou encore avec des palettes, en boîtes à œufs recyclées, en empilant des livres…  le tout restant très naturel chaque fois.

Et pourquoi pas alors rajouter à la pièce la bonne senteur des huiles essentielles : pin sylvestre, verveine citronnée, petit grain bigarade, cannelle ou giroflier. Des synergies spécial Noël existent également.

sapin origami

Vos vœux sur la toile

Envoyer vos cartes de vœux de façon électronique évite carburant et papier. Même si beaucoup pensent que la carte traditionnelle est plus personnelle qu’une e-card. Alors si vous composez vos cartes de vœux vous-mêmes, pensez au papier recyclé ! Et si j’ai longtemps cru que souhaiter à autrui une bonne année était trop convenu, j’ai changé d’avis ! Je pense aujourd’hui que présenter ses vœux de façon sincère et désintéressée contribue à un monde meilleur grâce à la pensée positive. Quand nous envoyons des millions de SMS, cartes de vœux et passons appels téléphoniques à nos proches, n’est-ce pas une façon d’envoyer de bonnes ondes dans l’univers ?

Réveillon : menu bio et écolo

Pour le dîner du réveillon, il est parfaitement possible de préparer un menu de fêtes écolo et bio, en privilégiant les produits de saison et en évitant de choisir des produits qui ont traversé les océans avant d’atterrir dans votre assiette. Achetez local et demandez des conseils pour des idées de recettes qui changent. 

Pour les amoureux du foie gras, hélas il est presque impossible de le trouver bio ; de plus ce n’est pas très sain et il vaut mieux laisser en paix ces pauvres bêtes. En revanche, vous pourrez choisir du saumon sauvage issu de la pêche durable.

Pour les idées de menu, Leyla Fagnoul vous en a concocté un délicieux dans le nouveau numéro de Bio Info. Amy Webtser vous donne aussi, en avant première, des idées d’apéritifs sains et crus, issues du tome 2 de la cuisine AntiRaplapla qui vient de paraître. Et si vous manquez de temps et d’idées, un nouveau concept a été mis en place pour vous aider à concocter des repas sains et savoureux ! Consultez gratuitement le nouveau Bio Info, spécial noël, ici.

Entrée

Un Noël solidaire

Le soir du réveillon, si vous n’êtes pas occupé par la famille, partagez un peu de chaleur humaine en vous rendant utile : choisissez de collaborer avec une association caritative. Le but étant d’aider les plus démunis en offrant un peu de votre temps et en distribuant des repas chauds. 

Souvent, la richesse de ces échanges vous fait prendre un agréable recul en cette fin d’année.

Avatar

Elodie Hubin