Du plaisir à la dépendance et à l’addiction (Seconde Partie)

Alcool, tabac, drogues, sucre … Comment s’en libérer par des moyens naturels?

ans toutes les étapes du sevrage, la nature propose de nombreux remèdes floraux pour vous aider à limiter l’accoutumance, freiner vos envies, vous soutenir psychologiquement et nerveusement pour ne « pas craquer » et remplacer une dépendance par une autre. Ils sont également d’un grand secours pour réparer les dégâts en détoxifiant votre organisme et en relançant ses fonctions physiologiques. Cependant, il est important de prendre conscience que des remèdes mêmes naturels pris de manière anti-symptomatiques ne vont pas tout régler à votre place. Se sevrer implique une remise en question plus large de vos comportements, de vos pulsions, de vos blocages, de votre hygiène de vie…et nécessite une démarche holistique et individualisée.

Je vous propose dans cet article quelques pistes en phytothérapie, gemmothérapie ou aromathérapie, et en particulier en olfactothérapie pour vous soutenir dans votre désir d’avancer, de vous libérer de vos dépendances et retrouver votre liberté. Il est évident qu’elles s’intègrent dans une démarche globale.

 

L’ofactothérapie
L’olfactothérapie est une méthode efficace pour toutes les dépendances. Elle n’agit pas à des doses thérapeutiques, mais bien de manière neurosensorielle par le canal olfactif: les molécules aromatiques volatiles, par définition, pénètrent en nous par les fosses nasales et livrent leur information messagère au niveau du système limbique, siège de l’olfaction, de la mémoire affective et des émotions. les huiles essentielles agissent dans l’inconscient pour y exercer leur puissante – quoique subtile – action au niveau des comportements humains. L’olfactothérapie a montré son efficacité en psychiatrie, en soins palliatifs, et est d’une grande aide pour bloquer diverses pulsions, que ce soit pour le tabac, le sucre, mais aussi les drogues.

Comment procéder? il suffit de déposer quelques gouttes de l’huile essentielle (ou du mélange d’huiles essentielles) diluée dans un peu d’huile végétale sur la face interne des poignets, de joindre les mains en cathédrale pour couvrir le nez et pratiquer une longue en profonde inspiration trois fois de suite.

L’olfactothérapie peut être utilisée à chaque pulsion ou envie et est sans contre indication. L’huile essentielle de Poivre noir en particulier aide au sevrage tabagique et aussi pour la boulimie salée. L’huile essentielle de Muscadier est une merveille aide au sevrage pour les drogues.

 
Attention, cette huile est très puissante et doit s’utiliser avec précaution, par la voie olfactive, diluée avec un peu d’huile végétale.

Bien souvent, l’arrêt du tabac entraîne une boulimie par compensation. L’huile essentielle de Cannelle de Ceylan (écorce), sera d’une aide précieuse en olfactothérapie et par prise buccale Attention, ne jamais utiliser cette huile pure mais bien diluée à raison de 0.2 ml d’huile essentielle dans 10 ml d’huile végétale. Notez que cette huile a une activité antihyperglycémiante très intéressante en cas de diabète.

L’huile essentielle de Camomille noble par ses vertus apaisantes est bénéfique pour toutes les dépendances. Elle calme les frustrations, les colères et permet de retrouver un peu de sérénité. A utiliser par voie olfactive.


Voici quelques formules proposées par Dominique Baudoux:
Tabagisme
• Huile essentielle de Poivre noir: 1 ml
• Huile essentielle d’Eucalyptus radié: 0.5 ml
• Huile essentielle de Menthe poivrée: 0.5 ml
• Huile végétale d’abricot: 13 ml

Mettre 3 gouttes en bouche et sur la face interne des poignets pour procéder à l’olfactothérapie. A renouveler à chaque pulsion ou envie de fumer.
Attention: ce mélange est contre indiqué par voie interne en cas de grossesse

Boulimie sucrée
• Essence de pamplemousse (zeste): 3 ml
• Huile essentielle de Camomille noble: 0.5 ml
• Huile essentielle de Ylang ylang: 0.5 ml
• Huile végétale d’abricot: 6 ml
A utiliser en olfactothérapie.

La gemmothérapie
Deux bourgeons en particulier sont utiles dans le sevrage : le bourgeon de pommiersauvage et le bourgeon de noyer, à utiliser purs ou dilués dans de l’eau de source. Il est recommandé de toujours prendre le bourgeon de noyer seul.

C’est un bourgeon très intéressant pour les dépendances au tabac. Le bourgeon de pommier a une action endocrinienne, à éviter donc en cas de grossesse.

La gemmothérapie propose également de nombreux bourgeons pour détoxifier l’organisme en agissant sur différents émonctoire (foie, rein, peau..), et pour la reminéralisation.

La phytothérapie
La star pour toutes les dépendances est le Kudzu. Cette plante adaptogène modère fortement l’effet de manque, elle est également calmante, détoxiquante et très utile en particulier dans le sevrage alcoolique et tabagique.

Privilégiez la poudre de racines sous forme de gélules, à raison de 2 à 3 grammes par jour en trois prises avant le repas avec un verre d’eau. Contre-indiqué en cas de grossesse, d’allaitement ou en cas d’antécédent de cancer hormono dépendant (sein).

Le manque de nicotine entraîne bien souvent une envie de grignotage accru de produits sucrés. Le Gymnema sylvestris a la capacité de supprimer le goût sucré au niveau des papilles gustatives de la langue.

Après mastication du contenu d’une gélule de cette plante, l’envie de consommer des sucreries diminue ainsi fortement.

Pour obtenir cet effet, il est nécessaire d’ouvrir la gélule sur la langue, et de bien mastiquer la plante (le goût n’est pas toujours bien apprécié !).

Dans toutes les étapes du sevrage, diverses autres plantes peuvent être combinées selon vos besoins, comme par exemple le Griffonia, pour l’anxiété et les troubles du sommeil, et la Rhodolia pour le tonus.


Pour diminuer vos envies de fumer
La valériane, à utiliser sous forme de décoction (1 c café de racine de valériane coupée, à faire infuser pendant 5 à 10 minutes dans une tasse d’eau bouillante, à consommer de 1 à 5 fois par jour) ou sous forme d’extrait avec de la passiflore.
Myriam Francotte

Myriam Francotte

Dr Sciences, Praticien de santé naturopathe (Cenatho), Vice-Présidente de l’Union des Naturopathes de Belgique, Formatrice à l’ISNAT (Institut Supérieur de Naturopathie Traditionnelle), Thérapeute Essénienne agréée (Anne Givaudan), Thérapies vibratoires (Patrick Drouot). Expertise en aromathérapie, gemmothérapie et phytothérapie. Consultations : Bilan (naturopathique, iridologique ou énergétique), programme de santé concret et individualisé, soins énergétiques. Réglage de troubles fonctionnels ou chroniques, levée de blocages énergétiques ou émotionnels, gestion du stress, burn-out, accompagnement de la grossesse, ménopause … Ateliers et Conférences Avenue de Winterberg 22 1330 Rixensart 0478 733 520 myriamfrancotte@hotmail.com www.unb.be www.sois.fr

Voir mon site web