Se chatouiller le nez  pour une meilleure santé

Se chatouiller le nez pour une meilleure santé

février 29, 2016 0

La réflexologie nasale, appelée également sympathicothérapie, est une pratique bien connue des civilisations anciennes. En Chine, on se gratouillait les narines avec un bambou trempé dans l’eau ou dans l’huile ; du temps des pharaons, on se chatouillait le nez avec des joncs. On éternuait et on se sentait en meilleure forme ! Alors, je vous invite à redécouvrir cette pratique et honorer votre nez !

La réflexologie, c’est quoi ?

La réflexologie nasale fait partie des techniques de réflexologie. La réflexologie mobilise les processus d’auto-guérison du corps par le massage de zones et points réflexes situés sur différentes régions (pied, main, oreille, nez..). La stimulation de ces zones réflexes envoie un message de régulation à distance, sur un organe spécifique ou une fonction organique. La réflexologie aide ainsi au rééquilibrage organique, glandulaire et énergétique, mais aussi à l’élimination des toxines, à la détente musculaire et nerveuse. Ses bienfaits sont nombreux ! La réflexologie remet en circulation l’énergie vitale pour retrouver harmonie et équilibre sur tous les plans.
Différentes cartographies des zones réflexes ont été établies au niveau des pieds, des mains, des oreilles…, véritables miroirs du corps en miniature.

La réflexologie en naturopathie

La réflexologie fait partie de la boîte à outils du naturopathe. Les réflexologies les plus utilisées sont la podoréflexologie (réflexologie plantaire), l’auriculothérapie (réflexologie de l’oreille à l’aide de stylets), et la sympathicothérapie (réflexologie nasale). Elles sont proposées en tenant compte du terrain et de la force vitale de chacun, sur base du bilan naturopathique.

La réflexologie nasale

La réflexologie nasale utilise des zones réflexes situées sur la muqueuse des fosses nasales, divisée en trois cornets. La méthode consiste à stimuler ces zones avec des stylets à bouts arrondis que l’on introduit dans chacun des cornets. Des huiles essentielles peuvent être combinées aux touches nasales pour en renforcer les effets.
Chaque cornet est relié à des fonctions particulières : fonction nerveuse (cornet supérieur), fonctions cardiaque et respiratoire (cornet moyen), et fonction digestive ou métabolique (cornet inférieur). Résultat de la stimulation des zones réflexes nasales : on éternue, on larmoie, on tousse… Toutes ces réactions témoignent d’une bonne vitalité et sont bénéfiques pour la santé.

Les bénéfices de la réflexologie nasale

réflexo
La réflexologie est avant tout une méthode d’équilibrage du système nerveux neurovégétatif, fortement malmené dans notre société actuelle.
Le système neurovégétatif gère notre façon de réagir au stress. Il nous permet de faire face au danger et de nous mettre en action (via le système orthosympathique, le guerrier) et ensuite de relâcher la pression, retrouver calme et détente et bien récupérer (via le système parasympathique, notre médecin intérieur). Toutes nos glandes et notre système digestif sont contrôlés par le système neurovégétatif : calme et détente sont garants de leur bon fonctionnement. Or notre vie moderne nous incite à sur-utiliser la voie de l’action (orthosympathique) au détriment du repos et de la récupération (parasympathique). Résultat : on se retrouve avec une panoplie de troubles liés au stress : mauvais sommeil, fatigue, troubles digestifs, etc. La réflexologie nasale est un outil précieux pour rééquilibrer le système nerveux, libérer les tensions, nettoyer les émotions, et remettre en circulation l’énergie vitale, en complément d’autres approches naturelles de santé. Larmoiements, éternuements, bâillements traduisent l’activation du système parasympathique, notre médecin intérieur. Plus vous réagissez, plus grande est votre vitalité !
La réflexologie nasale est particulièrement efficace vis-à-vis des troubles fonctionnels, et en particulier : les insomnies, les migraines, l’anxiété, la dépression, la spasmophilie, les troubles digestifs, les troubles chroniques ORL (sinusites…), le rhume des foins, l’asthme, les troubles circulatoires, les troubles de la libido, les dysménorrhées, les troubles de l’appétit, l’intoxication tabagique, et toutes les pathologies liées au stress.

En pratique, comment faire

La réflexologie nasale est une méthode facile, donnant des résultats rapides et que vous pouvez pratiquer chez vous, après un petit training chez un thérapeute ayant une bonne connaissance de la pratique.

Des contre- indications ?

A éviter en cas de grossesse, de glaucome avancé, de troubles cardiovasculaires graves, de polypes nasaux, de saignements de nez fréquents, d’une déformation nasale importante, ou d’inflammation aiguë de la muqueuse nasale. Prendre l’avis d’un professionnel de la santé !

Honorez votre nez !

Pour avoir le nez fin et ne plus vous laisser mener par le bout du nez, informez-vous ! Plongez par exemple le nez dans l’ouvrage : La Santé par le nez (Ludmilla De Bardo).
N’hésitez plus à titiller votre nez, et… quoi de mieux qu’un bon éternuement pour retrouver le chemin de la santé !

Quels stylets ?

On peut utiliser des stylets souples, rigides ou semi-rigides. En général, il est plus aisé de prendre des stylets flexibles souples pour un usage personnel. Le stylet est en général en inox, mais on peut également le trouver recouvert d’argent ou d’or, pour les muqueuses fragiles ou allergiques.

Combien de séances ?

Le nombre de séances et leur fréquence sont à déterminer en fonction du terrain et de la vitalité. Les effets sont rapidement observés et parfois spectaculaires. En général, 5 à 10 séances peuvent être nécessaires pour les troubles fonctionnels.
SAMSUNG
Myriam Francotte
Dr en Sciences et praticien de santé naturopathe, membre de l’UNB
Iridologue, Réflexologue, Thérapeute Essénienne
Rixensart
myriamfrancotte@hotmail.com
0478/73 35 20

BIOINFO
Authenticité • Écoresponsabilité • Bienveillance • Éthique
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.