Tonique, activateur des glandes digestives et notamment salivaires, stimulant du péristaltisme intestinal… L’action digestive globale et profonde de l’huile essentielle de Gingembre frais en fait un remède digestif que l’on peut qualifier d’universel et qui sera choisi en première intention pour des troubles allant de la gêne passagère à des cas chroniques.

Ses bienfaits

En préparation d’un repas s’annonçant trop copieux ou différent de vos habitudes alimentaires, vous pouvez l’employer en ingestion (une à deux gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale à avaler en début de repas, accompagnées d’un verre d’eau) ou plus simplement sous forme de trace (passer le bord du compte-gouttes sur le dos de la main et laper). De la même manière mais sous forme de cure, l’huile essentielle de Gingembre frais convient aux sujets à la digestion lente ou fréquemment constipés. Les propriétés anti-émétiques du Gingembre bien connues en phytothérapie sont présentes dans l’huile essentielle sans pour autant que le « principe actif » auquel on attribue cette action n’apparaisse dans la composition de l’huile essentielle. En déposant deux gouttes sur un mouchoir à respirer, en application cutanée sur les poignets et le ventre, l’huile essentielle de Gingembre frais soulage les nausées, le mal des transports, les nausées post-opératoires et de la femme enceinte. Au regard de sa composition biochimique, l’interdiction trop générale de l’utilisation des huiles essentielles chez la femme enceinte peut être levée dans le cadre d’un emploi par voie olfactive, sur un mouchoir. Notons enfin les applications anti-inflammatoires du Gingembre frais qui apparaissent comme logiques lorsque l’on prend en compte les liens présumés entre l’appareil digestif et certaines pathologies inflammatoires. Contre les inflammations articulaires, en massage, vous pouvez l’associer avec les huiles essentielles de Katrafay, Combava petit grain par exemple, en dilution dans l’huile de Calophylle.

Véritable soutien

Il convient en aromathérapie de souligner la singularité de chaque plante, son originalité. Le Gingembre est avant tout une plante digestive et son huile essentielle son geste le plus abouti. Bien plus équilibrée que la plante brute, sans effet piquant, ni caractère épicé, l’huile essentielle révèle un message subtil, sans excès sur le métabolisme et d’une tolérance bien plus large. Un exemple remarquable pour différencier phyto et aromathérapie, plante et huile essentielle. Dans un état d’esprit de
« naturopathie aromatique »  (une aromathérapie qui ne se limite pas à une utilisation symptomatique mais qui place les huiles essentielles dans une recherche d’état de santé et d’équilibre), cette huile essentielle peut accompagner bien des patients dans une évolution de leurs habitudes alimentaires, dans une prise de conscience de la place de la nutrition dans leur vie quotidienne et dans leur santé. Pour apprécier ce potentiel, il faut saisir la capacité du Gingembre à rééquilibrer les liens entre l’esprit et la digestion, permettant une prise de conscience de son alimentation.

Une huile essentielle à adopter

Malgré ses larges applications et son efficacité, nous pouvons constater que le Gingembre est peu utilisé en aromathérapie et mériterait d’être mieux présenté dans les ouvrages. Le peu d’intérêt porté à cette huile essentielle est sans doute dû à la faible qualité disponible, induisant un potentiel thérapeutique limité et à l’arôme peu représentatif du rhizome. Il est primordial de privilégier une huile essentielle issue de rhizomes frais qui se distingue olfactivement par des notes citronnées et biochimiquement par la présence d’aldéhydes monoterpéniques.

Zingibéracée

Le Gingembre présente clairement les traits de sa famille botanique, les Zingibéracées. Une racine charnue (rhizome), des feuilles lancéolées et une floraison sous forme de grappe. Cultivé dans de nombreuses régions tropicales, il est habituellement planté en début de saison humide et récolté après 6 à 8 mois. Il peut être laissé en terre plusieurs années, reprenant ainsi son cycle végétatif et assurant une meilleure qualité et des rendements supérieurs. Pour une production d’huile essentielle optimale, la distillation s’effectue rapidement après récolte avec des rhizomes frais habituellement broyés. La distillation est relativement longue avec des rendements faibles (avoisinant les 0,4%). L’origine malgache est généralement la plus appréciée.

Simon Lemesle

Agronome / Laboratoire Astérale

www.asterale.com

Distribué en Belgique par

www.gelbopharma.be

Avatar

Hugo