La câlinothérapie, du bien-être à l’état brut

Une thérapie par le câlin ? Vraiment ? Mais oui ! Au-delà de tous les bienfaits « chimiques » des câlins dans l’organisme, les séances de câlinothérapie vous connectent aux profondeurs de votre Être, favorisant vos prises de conscience et votre mieux-être global.

De prime abord, si nous nous trouvons dans une situation relationnelle satisfaisante, nous pourrions nous poser la question : de la câlinothérapie pour moi ? Pour quoi ?

Le toucher, un besoin fondamental

S’il est maintenant évident que les bébés ont besoin d’être touchés, assouvir ce besoin fondamental à l’âge adulte semble plus difficile, tant une distance corporelle entre les êtres se met en place, au fur et à mesure de notre croissance physique.

Adultes, une certaine retenue est très souvent de mise dans nos relations interpersonnelles et le toucher n’a sa place que dans les relations intimes.

Et pourtant, quelle que soit notre façon de le percevoir (agréable, désagréable, intrusif voire violent ?), il est toujours un besoin essentiel à notre bonne santé physique et mentale ! Toucher et être touché nous permet d’être en lien avec nous-même et avec l’autre, de nous sentir reconnu et aimé.

Ce besoin comblé va nous permettre de nous épanouir pleinement. Il est d’ailleurs reconnu comme le plus vieil outil thérapeutique de l’être humain… Au-delà des mots et du mental, le toucher vous met en contact avec votre corps, vos ressentis et vos besoins profonds.

Le pouvoir des câlins
Être touché pendant une vingtaine de secondes permet la sécrétion d’ocytocine, hormone de l’amour, qui déclenche des réactions bénéfiques en cascade. Cette hormone procure du bien-être, de la détente, de l’apaisement. Elle est le fondement du lien d’attachement parents-enfants mais également du lien entre partenaires amoureux et amicaux.

L’ocytocine est produite chaque fois que nous avons une interaction agréable ; il peut s’agir de choses simples comme un regard bienveillant, un mot doux, une caresse, un bon moment partagé… toucher et être touché de manière bienveillante en font partie, évidemment !

L’ocytocine freine également l’activité de l’amygdale, notre centre émotionnel, ce qui atténue les émotions désagréables et active la sécrétion de dopamine, hormone du plaisir.

La câlinothérapie nous offre la possibilité de profiter de cette hormone merveilleuse, de nous détendre, apaiser notre niveau de stress tout en nous connectant en profondeur à nos émotions et nos besoins.


Une séance de câlinothérapie

Plus répandus du côté des états-Unis, les câlinothérapeutes sont plutôt rares par ici. J’ai eu la chance de tester ça pour vous et de bénéficier d’une séance magique.

Isabelle m’a accueillie dans son centre dédié au bien-être et nous avons d’abord pris un moment pour échanger autour de mon ressenti à l’idée de la séance ; je dois avouer que j’avais quelques appréhensions, ne sachant pas trop à quoi m’attendre !

Après avoir partagé cela avec Isabelle, nous avons discuté du protocole et des quelques règles mises en place autour des séances de « câlino » ; pour que chacun puisse se sentir en sécurité – client comme thérapeute – il est essentiel d’apporter un cadre très précis.

La séance se déroule tout à fait habillé et le toucher est absolument platonique ; il ne s’agit en aucun cas d’une séance à quelconque caractère sexuel.

Isabelle prend soin de ne jamais toucher la poitrine ou la zone des hanches, et de demander à son client s’il y a des zones avec lesquelles il est inconfortable.

Tout en douceur, Isabelle s’est approchée de moi d’abord par les mains, puis, petit à petit, vers des câlins plus englobants.

J’ai passé une heure de pur bonheur. J’ai pu dire, en toute authenticité à Isabelle ce qui me nourrissait et elle était là pour me le donner, de tout son cœur.

Les craintes du début se sont très vite dissipées pour laisser place à du bien-être à l’état brut.

Bien sûr, être touché de cette façon renvoie bien souvent à des émotions d’enfance, nous rappelant les bras aimants et l’amour inconditionnel parental – ou le manque de celui-ci.

Ces émotions enfouies trouvent alors une porte pour s’exprimer, apaisant une partie de notre enfant intérieur. Des émotions fortes sont, évidemment, susceptibles d’émerger.

Accueillies inconditionnellement par Isabelle, celles-ci vont pouvoir libérer l’énergie cristallisée au fond de nous et nous permettre de repartir plus léger.

J’ai choisi de profiter d’une séance de câlinothérapie « simple ». Isabelle propose aussi des « suppléments » de l’ordre de la relaxation ; après la séance, vous pouvez continuer à profiter des bienfaits en faisant une petite sieste, en vous détendant sur un matelas à andullations ou de pierres chauffantes, dans le jacuzzi ou en vous faisant accompagner pour une séance de relaxation dans l’eau.

Une séance de câlinothérapie, c’est d’abord s’abandonner à la détente et au bien-être, c’est s’autoriser à recevoir pleinement un amour pur et inconditionnel.

Et, si vous y plongez totalement, peut-être vous trouverez-vous dans un état de conscience légèrement modifié, favorisant l’accès aux prises de conscience et à votre croissance personnelle… une seule recommandation : testez par vous-même !


Notre câlinothérapeute
Isabelle Lurquin
Calineos (Nil-Saint-Vincent)
Calineos
0477 90 56 50
Marie Fournier

Marie Fournier

Je suis thérapeute psycho-corporelle et énergétique. J’accompagne les familles autour de la grossesse, de la naissance et de la parentalité ; que ce soit pour être accompagné.e.s dans ses émotions, ses réflexions, ses décisions autour d’une naissance, pour être épaulé.e.s lors de l’accouchement, pour mieux comprendre et communiquer avec son bébé, pour être soutenu.e.s dans le métier de parent ou prendre soin de soi au niveau émotionnel. J’aide à conscientiser et fluidifier ce qui nous freine dans notre tête, ce qui s’imprime dans notre corps, mais également ce qui vit à des niveaux plus subtils et nous empêchent de nous sentir libres. 0479 70 23 15 www.naitre-parents.be

Voir mon site web