La gemmothérapie, une thérapie de vie par excellence. Rappelons que c’est le Dr. Pol Henry, un médecin belge, qui est le père fondateur de cette thérapie basée sur les extraits de bourgeons. Il lui a donné le nom de phytoembryothérapie, une thérapie à base de tissus embryonnaires non différenciés, qui contiennent tout le potentiel de vie qu’on peut mettre en parallèle avec « l’énergie vitale » citée par Hahnemann dans son Organon. Hahnemann écrit : « Dans l’état de santé, l’énergie vitale immatérielle animant la partie matérielle du corps humain règne de façon absolue. »

On comprend dès lors facilement que la phytoembryothérapie, contrairement à la phytothérapie classique, n’a pas seulement une action métabolique ou purement fonctionnelle, mais emploie « tout le génie vital du végétal » à des  ns organiques et cellulaires ! Ce n’est dès lors plus étonnant de voir les bourgeons stimuler des lignées cellulaires entières, notamment immunitaires (globules blancs), les globules rouges (érythropoïèse), etc.

 

Jeunes pousses de Romarin

 

Au niveau intestinal, cette même propriété stimulante cellulaire s’observe avec les jeunes pousses de Romarin, en assurant le renouvellement des cellules de la paroi intestinale (entérocytes). Ils sont ce qu’on appelle épithéliogènes et ont toute leur place dans le syndrome de la paroi intestinale perméable.Ce qui est admirable, c’est que la recherche vient soutenir cette action. En effet, l’acide chlorogénique, qu’on retrouve dans les jeunes pousses de Romarin, est capable de réduire la perméabilité de la paroi intestinale et améliore les jonctions serrées. En comparant la forme des entérocytes avec les aiguilles du Romarin, on observe d’ailleurs une similitude (théorie des signatures de Paracelse).

 

Bourgeons de Sapin pectiné

 

Une autre plante qui présente cette similitude de forme est le Sapin pectiné. Nous le connaissons très bien dans les problèmes respiratoires. On le donne aux enfants pour stimuler l’immunité. Or une bonne partie de notre immunité se situe justement au niveau intestinal. C’est également la paroi intestinale qui assure la résorption des nutriments, ce qui explique l’action des bourgeons de Sapin en cas de déminéralisation et de rachitisme. L’action de ces bourgeons sur la paroi intestinale a été con rmée par les données de l’électro-acupuncture. En effet ceux-ci agissent sur le méridien de l’intestin grêle et du gros intestin.

 

“La gemmothérapie, contrairement à la phytothérapie classique, emploie tout le génie du végétal”

 

Jeunes pousses d’Airelle

 

Avant de partir, il ne faudrait jamais oublier sa petite Airelle. Connue comme étant une plante à orientation féminine agissant sur le vieillissement prématuré, les jeunes pousses sont également remarquables pour leur action bi-phasique sur la motricité du côlon. La littérature les préconise aussi bien en cas de constipation qu’en cas de diarrhée. Mais pas seulement. Elle reste un draineur intestinal remarquable et un désinfectant intestinal appréciable. Le génie du Dr. P. Henry égalait celui de la vie, en nous léguant tout ce dont nous avons besoin pour assurer un bon transit et une saine paroi intestinale, trop souvent mis à mal dans notre vie de tous les jours.

 

Rena Bartoletti

 

 

Avatar

Hugo