? minutes
? minutes
? couverts

 

Dans ce monde qui court plus vite que vous, pas évident de s’octroyer un temps d’arrêt. À moins d’être initié à la pratique de la pleine conscience ou encore de la méditation, entre le travail et la famille, on a l’impression de courir tout le temps. Et je vais vous faire une confidence… ce n’est pas qu’une impression.

C’est un peu comme quand les feux de signalisation sur la route sont en panne et clignotent en orange sauf que ça ne dure pas que quelques heures. Il n’y a plus de feu rouge pour vous arrêter ou arrêter les autres. Tout part dans tous les sens et lors d’un moment d’inattention, de fatigue, c’est l’accrochage. Le corps vous arrête net et vous êtes plaqué au lit avec une grippe ou un autre truc de saison. Dommage de devoir en arriver là pour se permettre une pause. Rares ou quasi inexistants sont les moments où nous permettons à notre esprit de vagabonder et de sortir des « to do » listes. Et pourtant, 5 minutes de vagabondage par jour permettraient d’être bien plus productif dans tout ce que nous entreprenons durant la journée. Si vous faites partie de ceux qui ne peuvent pas s’arrêter à moins d’avoir une bonne raison, je vous dirais que c’est la pause gourmande qui s’impose… et ça tombe bien, avec les fêtes qui approchent à grands pas.

Voici une recette facile, rapide, saine et savoureuse qui vous donnera une belle raison de vous poser et de savourer une pause bien méritée.


Ingrédients

  • 1 œuf,
  • 1 pincée de sel de mer, pour les hypertendus, issu des salines (cinq fois moins de sodium),
  • Quatre cuillerées à café de moutarde,
  • Une pincée de poivre de Cayenne,
  • Une demi-cuillerée à café de sucre de canne,
  • 1 tasse 1/4 d’huile de colza,
  • Quatre cuillerées à soupe de jus de citron frais.

Préparation

  • Placez dans un bol un quart de tasse d’huile, l’œuf, le sel, la moutarde, le poivre et le sucre.
  • Battez jusqu’à une combinaison homogène.
  • Ajoutez doucement une demi-tasse d’huile et le citron ; mélangez brièvement pour homogénéiser.
  • Ajoutez doucement la demi-tasse restante. Réfrigérez.

Notes

Si le goût ne vous plaît pas, il existe dans les magasins diététiques un mélange colza (40 %) et huile d’olive (60 %). C’est une bonne alternative aussi. Je trouve logique d’utiliser les deux sources d’Oméga 3, c’est-à-dire végétale et animale dans la nourriture habituelle puisque, encore une fois, c’est la nature qui a prévu cela.


 

Avatar

Elodie Hubin